Encore une saison sans pour David Ragan

Une nouvelle fois, David Ragan a déçu. Finalement on en viendrait presque à se demander si sa treizième place au classement général en 2008 n’était pas un accident. 24ème cette année, avec seulement 342 points marqués en plus par rapport à l’année dernière, ce qui prouve bien qu’il ne progresse pas, le jeune pilote Roush va devoir se mouiller en 2011 sous peine d’aller voir ailleurs.

Les top-10 ne sont pas légions chez lui puisqu’il en a signé seulement trois, contre deux l’année dernière : le premier était une sixième place lors de la première course de Talladega, le deuxième une dixième place lors de la seconde course de Charlotte puis une huitième trois semaines plus tard au Texas.

En qualifications, David Ragan a attendu la 25ème course de la saison pour enfin se qualifier dans le top-10, une performance qu’il rééditera quatre fois durant le chase. Il a également terminé 21 courses dans le tour du leader et a connu seulement deux abandons.

Toutefois, il ne faut pas cacher certaines choses. Premièrement, la Roush a été en difficulté cette saison et Ragan avec son peu d’expérience en ont été les premières victimes. Lorsque l’équipe s’est améliorée après le milieu de saison, la Ford n°6 a connu de meilleurs résultats avec plus de top-20, mais toujours loin du top-10. Il doit impérativement passer un palier afin d’être plus performant et mériter sa place dans cette équipe.

Ensuite, Jack Roush n’en finit plus de changer de crew chief sur la voiture n°6 et ce n’est assurément pas la meilleure façon d’avancer pour une écurie. Il en a encore connu deux cette saison (Donnie Wingo et Drew Blickensderfer) et même si les résultats se sont améliorés avec la venue de ce dernier, on est encore loin des standards Roush, une fois de plus.

Alors comment expliquer que cette équipe soit autant en retrait par rapport aux autres ? Un problème de budget ? Avec UPS comme sponsor, cette raison serait étonnante d’autant plus que Roush n’aurait pas signé ce sponsor s’il n’apportait pas assez d’argent. Une équipe au niveau plus faible ? Une raison probable mais pas forcément vraie. La n°6 étant l’ancienne voiture de Mark Martin, on peut penser que les bonnes personnes étaient aux bonnes places, même si cela fait déjà quatre ans que Martin est parti. De plus l’homme au chapeau n’aurait eu aucun intérêt de mettre les meilleurs éléments de cette structure ailleurs en sacrifiant Ragan, un pur produit Roush.

Alors le talent de Ragan serait-il en cause ? Avec une belle série de 78 courses sans le moindre top-5, seulement cinq top-10 lors des 72 dernières courses, on peut fortement s’interroger sur le talent pur du pilote… Surtout que Bayne et Stenhouse poussent en Nationwide, Ragan aurait donc tout intérêt à avancer dans le bon sens. Sinon il pourra faire ses valises avec un aller sans retour vers la porte.

consectetur venenatis, fringilla felis libero. Sed Praesent quis ut Donec commodo