Mike Bliss intègre le top-15 du championnat

Le résumé de sa saison :

quinzième du championnat avec six abandons, le bilan aurait pu être pire pour Mike Bliss s’il n’avait pas effectué trois remplacements à la Kevin Harvick Incoporated dans la Chevrolet n°33. Le début d’année était laborieux avec deux résultats dans le top-20, une huitième place à Bristol et une vingtième au Texas, mais il y avait deux abandons, à Daytona puis Phoenix, les trois autres résultats : des vingt-septièmes place. Bref, pas de quoi fouetter un chat.

Non-engagé à Talladega, Bliss revenait à Richmond avec une quatorzième place en qualification et une treizième à l’arrivée. Un nouvel accident à Darlington allait lui coûter de précieux points. Sur les lieux de sa dernière victoire en carrière, Charlotte, il se classait douzième, avant de prendre part aux deux épreuves suivantes pour le compte de Kevin Harvick. De suite les résultats allait être autres. Sixième en qualification dans les deux cas, il se classait cinquième à Nashville puis vingt-quatrième au Kentucky après avoir mené treize tours, ses premiers de la saison.

De Road America à Homestead, il allait être dans la n°40 de la Key Motorsports, exception faite de la seconde course de Gateway où il revenait à la Kevin Harvick Incorporated avec une deuxième place à la clé et dix tours menés.

Durant cet intervalle de temps il sera régulièrement dans le top-20 en ne parvenant qu’à de rares fois à intégrer le top-15 et une seule fois le top-10 sur l’ovale de Fontana.

Les points positifs de sa saison :

– plus régulier sur la fin de saison ;

– a réussi à intégrer le top-15 malgré une course de moins.

Les points négatifs de sa saison :

– six abandons ;

– deux des top-10 obtenus avec la Kevin Harvick Incorporated ;

– deux courses menées, les deux avec la Kevin Harvick Incorporated ;

– un début d’année catastrophique.

Ses plans pour 2011 :

La Key Motorsports communiquera dans les semaines à venir sur le pilote qu’elle souhaite engager à plein temps pour 2011. Bien qu’ayant eu des résultats en demi-teinte, Mike Bliss semble pour le moment tenir la corde.

diam massa pulvinar ut nunc sem, Aliquam sit felis risus