Un top-10 malgré beaucoup d’abandons

Le résumé de sa saison :

à l’inverse de son équipier de la Rusty Wallace Racing, Steve Wallace a été plus régulier dans le top-10, malgré quelques passages à vide assez importants. Le fils du champion 1989 de la NASCAR Sprint Cup Series a commencé la saison par trois top-10 avant de faire trois top-30 ou pire.

Les montagnes russes allaient se poursuivre le temps de deux épreuves avec un top-10 au Texas puis un abandon suite à un accident à Talladega. Il faudra attendre la seconde venue à Nashville pour revoir Wallace dans le top-10 avec une huitième place suivie d’une sixième au Kentucky et d’une neuvième pour la première course routière de la saison.

Cette série de trois courses ne restait pas sans suite puisqu’il allait continuer sept autres épreuves dans le top-15 avec notamment une cinquième place à Gateway, son unique top-5 de l’année et son meilleur résultat.

Une course sans à Bristol avec une trentième place à la clé allait être annonciatrice d’une nouvelle série noire pour Wallace qui cassera deux moteurs lors des deux épreuves suivantes à Montréal et Atlanta. La fin de saison allait être à l’image de son année à savoir solide, malgré deux courses ratées à Fontana puis Charlotte.

Les points positifs de sa saison :

– un seul top-5, mais treize top-10 ;

– quatre top-10 de rang durant l’été.

Les points négatifs de sa saison :

– sept abandons ;

– des passages à vide trop importants pour espérer mieux au championnat ;

– une seule course menée pour trois petits tours.

Ses plans pour 2011 :

Steve Wallace restera dans l’écurie familiale et aura un nouveau coéquipier en la personne de Michael Annett.

sit sed elit. suscipit facilisis neque. sem, accumsan ante. risus. libero.