Trevor Bayne ou la révélation de l’année

Le résumé de sa saison :

bien qu’il n’ait pas gagné en 2010, Trevor Bayne est très clairement la révélation de l’année en NASCAR Nationwide Series. Solide en qualification, comme en course le pilote de 19 ans ne s’est pas laissé impressionner par son changement d’écurie en fin de saison et a terminé la saison à la septième place, son meilleur classement de la saison et à fortiori de sa carrière.

C’est avec la Diamond-Waltrip Racing que Trevor Bayne a débuté la saison qui a par ailleurs mal commencée avec un abandon sur accident après six tours à Daytona. Heureusement Bayne allait redresser la barre avec quatre top-15 en six courses. Problème, lorsqu’il n’est pas dans les quinze meilleurs, il est au-delà de la trentième place. Sa remontée au classement est donc altérée.

Abandon à Dover et Nashville, ce n’est qu’à partir du Kentucky qu’il allait réussi trois top-15 de rang pur la première fois de l’année, avant de rechuter à Daytona, vingt-septième, puis à Joliet, trente-deuxième sur accident. C’est lors des épreuves de Gateway, Indianapolis et Newton que Trevor Bayne allait réellement se révéler. Poleman pour chacune de ses épreuves il se classait respectivement troisième, quatrième et cinquième, il mènera d’ailleurs à chaque fois.

Impliqué dans un accident à Watkins Glen il parvenait à rallier l’arrivée en vingt-neuvième position. Bayne allait poursuivre avec cinq top-15 en six courses, avant de se faire congédier par la Diamond-Waltrip Racing au soir de l’épreuve de Dover qu’il avait terminée en sixième position.

Il lui faudra attendre le mardi pour signer un contrat avec sa nouvelle équipe la Roush Fenway Racing. Bonne nouvelle pour Bayne il s’agissait d’un contrat pour la fin de la saison, il pouvait ainsi pleinement défendre ses chances de rester dans le top-10. Seule ombre au tableau il n’avait d’autre choix que de rouler dans la n°17 et donc de se qualifier au temps.

Après une première course compliquée, trentième à deux tours, il allait reprendre sa bonne série avec cinq top-15 en six courses, dont quatre de rang pour terminer la saison, soit sa plus longue série en carrière.

Les points positifs de sa saison :

– trois poles position, toutes consécutives au milieu de l’été ;

– a gardé sa constance malgré un changement d’écurie ;

– six top-5 et onze top-10.

Les points négatifs de sa saison :

– un ton en dessous sur les ovales à plaques de restriction ;

– perfectible en fin de course.

Ses plans pour 2011 :

Trevor Bayne reste à la Roush Fenway Racing. Il sera aligné à temps complet au volant de la Ford Mustang n°16. Il devrait également faire quelques piges en Sprint Cup Series, très certainement avec la Wood Brothers Racing avant d’envisager un passage à temps complet en 2012.

En admettant que la NASCAR se décide à modifier l’attribution des points pour les pilotes venant de la Sprint Cup, Bayne pourrait bien faire partie des favoris pour le titre, d’autant que son matériel à la Roush Fenway Racing est de tout premier plan. Il ne faut pas oublier que Carl Edwards a quatre place de deuxième au général et un titre de champion lors des cinq dernières années avec cette écurie.

Praesent mattis luctus leo. mi, justo felis risus. pulvinar dolor. ante. quis