Kyle Busch n’a laissé que des miettes

Le résumé de sa saison :

depuis plusieurs années Kyle Busch, à défaut d’être brillant en Cup, est passé maître pour remporter les courses de Nationwide et de Truck auxquelles il participe. Cette année 2010 n’a pas fait exception avec treize succès, un record, vingt-deux top-5 et vingt-cinq top-10 en vingt-neuf départs. Malgré six départs de moins que ses adversaires directs, il a pris la troisième place du classement général et a été le grand artisan du titre propriétaires.

Il faudra attendre la deuxième course de l’année pour voir Kyle Busch gagner pour la première fois avant de remettre le couvert à Phoenix puis au Texas. Un accident à Talladega n’allait pas enrayer la bonne dynamique du pilote de la Joe Gibbs Racing qui allait de nouveau gagner à Dover et Charlotte, puis à Loudon pour son retour.

Lors des dix-huit dernières épreuves de la saison, il allait en manquer trois, les deux de Gateway et celle de Montréal, mais cela ne l’empêchait pas de terminer quatorze fois sur quinze dans le top-10 et d’accrocher sept victoires.

Au final Kyle Busch termine meilleur pilote au niveau du ratio des points par courses avec 170 points, du nombre de victoires avec treize, de la place moyenne au départ (4,207) à l’arrivée (5,229) et de tours menés 2229.

Les points positifs de sa saison :

– treize victoires, un record ;

– a mené toutes les courses auxquelles il a participé, sauf celle de Daytona en juillet ;

– vingt-deux top-5 et vingt-cinq top-10.

Les points négatifs de sa saison :

– un accident à Talladega, son seul abandon de l’année ;

– quatre courses hors du top-10 à l’arrivée.

Ses plans pour 2011 :

Kyle Busch devrait encore effectuer un calendrier partiel en 2011 au volant de la n°18. Le record de victoires dans la série détenu par Mark Martin pourrait bien revenir au pilote Gibbs à condition qu’il remporte six victoires.

velit, neque. amet, tristique ut mi, id accumsan ante.