Les meilleures performances de l’année 2010

Les meilleurs pilotes :

Denny Hamlin : deuxième du championnat, soit son meilleur résultat en carrière, il était même le leader du classement à l’amorce de la dernière épreuve. Hamlin a signé huit victoires, soit un record pour lui en une saison, quatorze top-5 et dix-huit top-10.

Kevin Harvick : comme Denny Hamlin il a signé son meilleur classement en carrière avec une troisième place alors qu’il avait raté le Chase en 2009 et qu’avant le début d’année il n’avait plus gagné depuis les Daytona 500 en 2007. En tête du championnat pendant vingt semaines, il a gagné trois courses cette année a terminé à vingt-six reprises parmi les dix premiers, personne n’a fait mieux que lui dans ce domaine. Sa position moyenne à l’arrivée de 8,7 est la meilleure du plateau.

Jimmie Johnson : le pilote de la Hendrick Motorsports a décroché son cinquième titre en carrière. Vingt-trois fois dans le top-10, il a fini à dix-sept reprises dans les cinq premiers, ce qui fait de lui le pilote ayant le plus de top-5 cette année. Deuxième du classement général en arrivant à Homestead, il a su combler son déficit pour remporter un cinquième titre de rang. Il est maintenant le troisième pilote le plus titré à deux longueurs de Richard Petty et Dale Earnhardt.

Les propriétaires :

Richard Childress : après avoir raté les playoffs en 2009, la Richard Childress Racing s’est reprise de fort belle manière en plaçant ses trois pilotes dans le Chase. Sans victoire l’an dernier, l’écurie de Richard Childress a remporté cinq épreuves en 2010, trois avec Harvick, deux avec Bowyer.

Rick Hendrick : le propriétaire de la Hendrick Motorsports continue son ascension dans le livre des records. Avec un cinquième titre consécutif en Cup, il porte son total à dix dans la première série de la NASCAR et à treize sur l’ensemble des séries de l’année.

Le rookie de l’année :

Kevin Conway : la saison 2010 n’a pas été un grand cru du côté des rookies, comme les années précédentes soit dit en passant. Kevin Conway remporte ce titre, en ratant huit courses et avec pour meilleur résultat une quatorzième place à Daytona en juillet. Il est finalement classé trente-cinquième du classement. Tout est dit…

La percée de l’année :

Jamie McMurray : laissé sur la touche par la Roush Fenway Racing au terme de la saison 2010, Jamie McMurray a rebondi à la Earnhardt Ganassi Racing avec trois victoires, à Daytona, Indianapolis et Charlotte. McMurray aura dominé son équipier Juan Pablo Montoya pourtant chasers en 2009, mais n’aura pas réussi à se qualifier pour les playoffs du fait d’une inconstance trop importante.

Le retour de l’année :

Kevin Harvick : le pilote de la Richard Childress Racing est très clairement celui qui s’est le plus amélioré par rapport à la saison précédente. Dix-neuvième en 2009 il s’est classé troisième cette année. En remportant l’épreuve de Talladega au printemps il a mis fin à une série de 115 courses sans victoire.

felis mattis mi, id Aliquam ut in Praesent non