Du bon et du moins bon pour Reutimann

Après un premier succès obtenu l’année dernière lors du Coca-Cola 600, l’objectif avoué de David Reutimann était de signer une seconde victoire en carrière mais cette fois-ci à la régulière et non grâce à la pluie. L’objectif a été atteint à Chicagoland et pas n’importe comment : 52 tours menés, 99.3% de tours bouclés dans le top-15, position moyenne en course de 3.6 et rating de 133,6. L’art et la manière en quelques sortes.

L’objectif non avoué était une place dans le top-12 mais celui-ci n’a pas été atteint puisque la voiture 00 n’est que dix-huitième au classement général soit de places de moins que l’an passé. La faute à un gros manque de régularité mais également à de grosses difficultés en fin de courses. Tiens tiens, comme son équipier Martin Truex Jr.. Ce dernier point serait-il le talon d’achille de la Michael Waltrip Racing ?

Reutimann a commencé sa saison avec une cinquième place à Daytona avant d’enchainer avec une quinzième à Fontana et une treizième à Las Vegas lui permettant ainsi de se retrouver à la neuvième place du classement général après trois courses. Mais les choses ont commencé à se gâter dès cet instant. Deux abandons à Atlanta puis à Bristol l’ont fait plonger dans le classement, idem à Martinsville où il terminait 28ème. 20ème à Phoenix, il connaissait un nouvel abandon sur casse moteur au Texas alors qu’un top-10 était largement à sa portée.

S’en est suivi un série de six top-15 dont deux cinquièmes places à Dover puis Charlotte. Seulement avec les courses qu’il a réalisé il pouvait faire bien mieux que quinzième à Richmond ou onzième à Darlington et cela s’est répété tout au long de l’année, voilà pourquoi il compte seulement neuf top-10 contre pas moins de dix-huit top-15 !

En plus de sa victoire, signalons sa seconde place lors de la seconde épreuve de Bristol où il a été l’un des rares pilotes à donner du fil à retordre à Kyle Busch.

Ses courses lors du Chase ont été une impressionnante compilation de montagnes russes : septième à Loudon, il enchainait avec deux 35èmes places avant de se rattraper avec deux top-10 consécutifs, à Fontana puis Charlotte. 27ème à Martinsville, il signait son dernier top-5 de la saison une semaine plus tard à Talladega (quatrième). Puis il perdait onze places par courses dès la trente-quatrième épreuve de la saison (15ème au Texas, 26ème à Phoenix puis 38ème à Miami).

En conclusion David Reutimann a de nouveau réalisé une saison correcte pour la seconde année consécutive alors que l’on ne donnait pas cher de sa peau lorsqu’il était arrivé en NASCAR Sprint Cup. Reste à savoir si le pilote MWR a réellement le potentiel pour arriver dans le top-15 du classement général tout comme le matériel de Waltrip qui n’est pas encore au niveau des meilleurs. Les fins de courses comme la régularité doivent absolument être améliorés dans l’écurie n°00 pour faire mieux que cette année.

commodo leo. eleifend mi, at in tempus pulvinar Phasellus