Greg Biffle conserve ses bonnes habitudes

La saison de Greg Biffle a été conforme aux attentes, ni plus ni moins. A savoir deux ou trois victoires plus une participation au Chase. C’est exactement ce qu’il s’est passé.

La saison du pilote Roush a bien commencée avec une troisième place aux Daytona 500 avec tours menés. Dixième des deux épreuves suivantes, il terminait huitième à Atlanta puis dans le top-5 à Bristol avec une quatrième place (78 boucles en tête). De nouveau dixième à Martinsville, le pilote de la Ford Fusion n°16 commençait donc par signer six top-10 en six courses, occupant ainsi la seconde place du classement général.

Mais la suite de la saison régulière sera beaucoup moins glorieuse puisqu’il jonglera entre top-10 et résultats très moyens. De Phoenix à Chicagoland, soit treize épreuves, il ne signera que quatre top-10 et aucun top-5. Il connaitra même deux abandons, à Pocono sur accident et à Chicago suite à une casse moteur.

A Indianapolis, Greg Biffle est le seul à pouvoir lutter contre Montoya et il passe à deux doigts de la victoire. Lors du dernier arrêt, il prendra quatre pneus comme le Colombien et ne sera pas en mesure de dépasser Jamie McMurray et Kevin Harvick pour décrocher son premier succès de la saison.

L’impair est réparé dès le week-end suivant à Pocono pour le premier succès d’un pilote Roush en 2010 dans la division reine de la NASCAR. Cette victoire fait également suite à l’accident d’avion de Jack Roush, heureusement pas trop grave, et l’homme au chapeau aura un beau lot de consolation avec ce succès de Biffle.

L’ancien champion Nationwide terminera quatrième au Michigan puis huitième à Bristol avant deux arrivées au-delà de la trentième place qui auraient pu lui couter sa place dans le Chase.

Les playoffs n’ont pas été une franche réussite pour Biffle qui a commencé avec deux petits top-20 suivis d’une belle victoire au Kansas. Pas suffisant pour remonter au classement d’autant plus qu’il sera victime d’une casse moteur le week-end suivant à Fontana.

Cinquième à Charlotte après avoir mené 224 tours (il rencontrera des problèmes de boite de vitesses en fin d’épreuve), il était de nouveau invisible à Martinsville et Talladega avant de conclure par trois top-10 qui lui permettront de remonter à la sixième place du classement général derrière ses deux coéquipiers. La place qui semble être la sienne en somme.

tristique ut at amet, luctus id, facilisis Praesent accumsan