Matt Kenseth, régulier, mais moins performant

32 : c’est le nombre de courses que Matt Kenseth a terminé dans le tour du leader cette saison et seuls Carl Edwards et Kevin Harvick ont fait aussi bien que lui. Et pourtant cela ne lui a pas permis de signer plus de quinze top-10 cette saison, un chiffre relativement faible pour le cinquième du championnat.

Alors Matt Kenseth aurait-il perdu sa régularité légendaire ou s’est-il retrouvé à cette position grâce à une intervention divine ? Ni l’un ni l’autre, il est simplement moins performant que lors de ses plus belles années et c’est le cas depuis le départ de son ancien chef d’équipe Robbie Reiser. Car si le champion 2003 n’a signé que quinze top-10, il a tout de même signé vingt-cinq top-15.

En fait, le pilote de la Ford Fusion n°17 n’a connu que très peu de mauvaises courses cette saison. On en dénombre quatre : la première course de Talladega (28ème), Sonoma (30ème) ainsi que les secondes courses du New Hampshire et de Fontana où il a respectivement terminé 23ème puis 30ème.

Comme en 2008, le pensionnaire de la Roush Fenway Racing n’a pas gagné cette année mais il faut dire que ses changements incessants de crew chief y sont sûrement pour quelque chose : il en a connu pas moins de trois en 2010. Drew Blickensderfer s’est occupé du Daytona 500, Todd Parrott a été nommé juste avant la première course de Fontana puis Jimmy Fennig est arrivé au New Hampshire au mois de juin.

Avec seulement six top-5 cette saison et 108 petits tours menés, Matt Kenseth a réalisé ses plus mauvaises statistiques depuis la saison 2001. Sur ces 108 tours en tête, neuf l’ont été à Las Vegas, quinze à Dover, sept à Charlotte, vingt-six au Kansas, vingt-neuf à Fontana et treize à Talladega. Des chiffres loin d’être époustouflants… Par contre, il n’a aucun aucun abandon cette année, une première depuis le début de sa carrière.

Quant à ses top-5, le premier a été signé à Las Vegas avec une cinquième place : il obtiendra le même résultat à Bristol quelques semaines plus tard ainsi qu’au Michigan après la mi-saison. Il a également fini troisième à Dover en mai et deux fois second à Atlanta en début d’année et au Texas pendant le Chase. Aucune victoire donc, comme en 2008.

Pendant le Chase, le champion 2003 a terminé à cinq reprises dans le top-10 et huit fois dans le top-20. Sa seule contre performance a été à Fontana avec un moteur qui tombait en rade en fin d’épreuve. Comme beaucoup de pilotes étaient encore dans le tour du leader à ce moment là, il a terminé très loin alors qu’il était toujours dans le tour du leader.

Si Kenseth a terminé si bien classé, il faut également préciser que c’est à cause de la médiocrité des autres chasers puisqu’il a tout de même terminé à 328 points de Jimmie Johnson qui n’a pas non plus sorti le Chase de sa vie. Souhaitons que le pilote Ford retrouve un peu de stabilité au niveau de ses chefs d’équipe et qu’il redevienne aussi performant qu’en 2006 où il a été le seul à pouvoir espérer battre Jimmie Johnson.

elementum ut id, Lorem felis elit. risus. commodo Curabitur id luctus odio