NASCAR Preseason Thunder 2011 : 3ème journée

Après deux premières journées d’essais très calmes sous le soleil au Daytona International Speedway, les pilotes ont passé la vitesse supérieure samedi avec des runs beaucoup plus intenses.
Les Draft à deux voitures ont été à l’honneur durant cette troisième journée où le soleil s’est largement fait attendre avant de finalement pointer le bout de son nez. Lors de ce troisième et dernier jours de la NASCAR Preseason Thunder, les équipes ont pris la piste pour tester l’impact de la nouvelle surface sur tous les aspects du Draft.

Le matin, les coéquipiers de la Joe Gibbs Racing Joey Logano (No. 20 Home Depot Toyota) et Denny Hamlin (No. 11 FedEx Toyota) se sont échangés les meilleurs chronos avec des vitesses au delà des 197 mph.

“J’ai l’impression que nous avons une bonne vitesse de pointe dans la Toyota,” explique Logano, qui a signé le meilleur tour de la session du matin (197.516 mph, 45.566 secondes). “Habituellement lors des runs à une voiture nous sommes plutôt autour de la 15ème place, mais je pense que nous pouvons maintenant viser un Top-5. C’est très excitant.”

De nombreuses équipes ont pris la piste avec deux voitures en Draft comme Tony Stewart (No. 14 Office Depot Chevrolet) et Ryan Newman (No. 39 Stewart-Haas Racing Chevrolet), les pilotes de la Earnardt-Ganassi Racing Juan Pablo Montoya (No. 42 Target Chevrolet) et Jamie McMurray (No. 1 Bass Pro Shops Chevrolet) ou encore la Penske Racing avec Kurt Busch (No. 22 Shell/Pennzoil Dodge) et Brad Keselowski (No. 2 Miller Lite Dodge).

Le directeur de la compétition John Darby n’a pas été étonné que les équipes préfèrent ne pas rouler en gros peloton au profit de runs à deux ou trois voitures seulement.

“Il est évident que les équipes et les pilotes préfèrent travailler en tandem, sachant que les vitesse sont ainsi bien plus rapide que dans un Draft complet. Tout le monde avait un planning différent et le but est de trouver le petit avantage qui jouera en votre faveur lors des Daytona 500.”

Darby a également ajouté que la question n’était pas de savoir ce que les équipes et la NASCAR avaient appris durant ces essais, mais ce que les fans peuvent désormais attendre le 20 février prochain.

“Je pense que ces essais nous donnent encore plus confiance en l’avenir. Il y a toujours un peu d’anxiété après les gros travaux que nous avons eu ici à Daytona.”

Le resurfaçage effectué l’année dernière – seulement le deuxième dans l’histoire du circuit de 2.5 miles et le premier depuis 1978 – avait débuté juste après la course de NASCAR Sprint Cup du 3 juillet pour se terminer au début du mois de décembre. Après des essais organisés par Goodyear il y a quelques semaines, la NASCAR Preseason Thunder marquait seulement la deuxième fois que les pilotes de NASCAR Sprint Cup prenait la piste sur la nouvelle surface.

“Tout ce qui a été fait confirme le superbe boulot qui a été réalisé pour resurfacer le Daytona International Speedway. Le grip n’a jamais été aussi important, les pilotes sont beaucoup plus à l’aise et c’est pour cela que vous avez vu de belles choses durant ces essais. C’est sans aucun doute ce qui va rendre cette édition des Daytona 500 si particulière, si différente de tout ce que nous avons pu voir par le passé.”

“Cela va être une sacrée course ici à Daytona” a ajouté Kurt Busch.

alt : Les temps cumulés des trois journées d’essais.

porta. ut Aenean Phasellus Aliquam elit. dolor. sed Sed