Daytona après avoir accroché Talladega ?

Clint Bowyer a déjà gagné à Daytona, c’était en 2009 en Nationwide. Cependant c’est à Talladega en fin de saison dernière qu’il a prouvé être capable de gagner des courses à plaques de restriction et ce malgré une voiture quelque peu endommagée.

Pour le Budweiser Shootout il pilotera le châssis n°294, celui-là même qu’il avait emmené sur la Victory Lane à Talladega et à la cinquième place à Daytona, lors des Daytona 500 2010. Lors de ces deux épreuves il s’était classé dans le top-10 et avait mené un total cumulé de cinquante-six tours.

2011 marquera la deuxième participation de Bowyer au Budweiser Shootout après deux années à avoir regardé ses camarades en découdre pour la victoire. Son seul départ s’était soldé par une quatorzième place.

Shane Wilson sera encore le chef d’équipe de Bowyer, pour la troisième année consécutive. En 2010 les deux hommes ont remporté deux courses, sept top-5 et dix-huit top-10. Mike Dillon assurera le rôle de chef d’équipe, poste qu’il occupait pour les trois dernières courses de la saison 2010 après que Kevin Hamlin ait décidé de se consacrer pleinement à son rôle de Vice-Président de la compétition.

Clint Bowyer : “L’inter-saison a été très bonne, mais aussi trop courte. J’ai pris beaucoup de plaisir. Je suis aller chasser dans le Kansas et le Tennessee pendant quelques semaines peu de temps après le banquet.”


Après avoir fait le Chase en 2010 et gagné deux courses – NDLR : du côté de Loudon pour l’ouverture du Chase et à Talladega – l’objectif en 2011 est de faire au moins aussi bien. L’objectif ultime étant bien entendu de décrocher le titre, ce qui serait une première à la Richard Childress Racing en NASCAR Sprint Cup Series depuis Dale Earnhardt et la saison 1994.

Outre Jeff Burton et Kevin Harvick, Clint Bowyer aura le renfort d’un autre pilote en la personne de Paul Menard. Ce dernier pilotera la Chevrolet n°27 et le courant entre Menard et Bowyer semble déjà bien passer.

Clint Bowyer : “Je suis très impatient de l’avoir comme équipier. L’an dernier il a fait de belles courses. Travailler avec lui lors des week-ends de course sera quelque chose de positif. Je pense que cela nous rendra meilleurs. Cette fois-ci nous avons toutes les chances de notre côté. Nous sommes organisés et structurés.”

Si Paul Menard est un renfort de poids, Clint Bowyer devra s’en passer pour le Budweiser Shootout, ce dernier n’étant pas qualifié.

ut commodo tempus id, ipsum Lorem pulvinar efficitur.