Jimmie Johnson ne connaît toujours pas son équipe de mécaniciens

Jimmie Johnson admet volontiers que le changement de mécanicien pourrait quelque peu le pénaliser en début de saison, mais que cela ne le gênera pas dans l’optique de défendre son titre de champion.

Pour rappel, en pleine épreuve du Texas lors du Chase, Chad Knaus avait décidé de changer l’intégralité de son équipe de mécaniciens par ceux de Jeff Gordon après que ce dernier ait abandonné.

Ce jeudi lors du Media Day à Daytona, Johnson a confirmé qu’il ne connaissait pas encore l’identité de ses mécaniciens pour le Budweiser Shootout, mais il était certain que cinq des six personnes qui interviennent sur la voiture seront différentes de l’an dernier.

De plus, l’équipe qui effectuera le Shootout, n’est pas assuré de poursuivre la semaine suivante pour les Gatorade Duels et les Daytona 500.


Chad Knaus maintient tous les mécaniciens de la Hendrick Motorsports sous pression à Charlotte où tous s’entraînent à faire des ravitaillements pour être prêt le jour J. La Hendrick a par ailleurs dévoilé qu’elle construisait un centre d’entraînement pour ses mécaniciens.

Jimmie Johnson : “Toutes les équipes s’entraînent à Charlotte avec un maximum de pression afin de voir si une personne n’est pas meilleure qu’une autre à un poste donné. J’ai vu deux équipes vraiment très fortes. L’objectif est d’avoir des personnes performantes en cas de blessure ou de mauvaise journée pour l’un des titulaire. Dans ce cas nous pourrons faire un changement sans tout perdre dans les stands.”

Pour Jimmie Johnson ce changement est nécessaire après les difficultés rencontrées en 2010. Le changement effectué en pleine course avait fait les gros titres de toute la presse tant cette situation était inédite.

Jimmie Johnson : “En fin de saison dernière nous étions dans la position que nous ne voulions pas être et nous avons fait quelque chose d’inédit à la Hendrick en changeant les mécaniciens de deux équipes. Nous l’avons fait et cela a marché. Nous étions conscient bien avant qu’il fallait faire quelque chose durant l’inter-saison.”

Praesent tempus tristique quis, eleifend ut efficitur. sem, consequat. lectus