Kevin Harvick peut entrer dans l’histoire ce week-end

Jamais un pilote n’a remporté trois fois le Budweiser Shootout consécutivement mais un homme peut le faire ce week-end : Kevin Harvick. Double tenant du titre sur cette épreuve, le pilote de la Richard Childress Racing a connu une saison pleine l’année dernière sur les courses à plaques de restriction et il n’y a aucun raison que cette série prenne fin avec la nouvelle année.

Le vainqueur des Daytona 500 2007 a participé à six courses avec moteurs bridés en 2010 en NASCAR Sprint Cup et voici ses résultats : vainqueur du Budweiser Shootout, second de sa Gatorade Duel, septième des Daytona 500, vainqueur des Aaron’s 499, vainqueur à Daytona lors de la manche estivale et second à Talladega pendant le Chase. Il est donc le grand favori de cette épreuve et ce statut est loin d’être usurpé.

Cinq pilotes avaient mené lors de l’édition 2010 du Bud Shootout. Avec 21 tours passés en tête, la Chevrolet n°29 s’était montrée très assidue aux avant-postes même si c’est Carl Edwards qui avait mené le plus de boucles avec 42 tours menés. Harvick avait également bouclé tous ses tours dans le top-15, tout comme Tony Stewart, et n’avait jamais été moins bien classé que huitième. Son rating de 134.8 était également bien au-dessus de ceux de ses concurrents.


Une victoire au Budweiser Shootout permet également d’engranger une bonne dose de confiance avant le début de la saison ainsi qu’à emmagasiner de l’expérience en vue des Daytona 500 qui se déroulent le week-end suivant. Cette expérience est d’autant plus importante cette année avec la nouvelle surface du speedway de Daytona, les pilotes qui participeront au Shootout auront forcément une longueur d’avance sur leurs adversaires le jour de la plus grande des courses de NASCAR.

En plus de la nouvelle surface, le nouveau nez des voitures pourrait avoir une incidence certaine sur les courses en paquet et ce Budweiser Shootout pourrait donner un aperçu assez réaliste de ce que l’on pourrait voir lors de ‘The Great American Race’. Dont Kevin Harvick sera bien entendu l’un des principaux favoris.

id, diam id dapibus felis eget Aliquam quis,