Joey Logano à plus de 203 mph de moyenne à Daytona !

Cinq minutes, c’est le temps qui aura été nécessaire aux premiers pilotes pour franchir la barre des 200 mph de moyenne sur un tour. C’est le double vainqueur en titre du Budweiser Shootout, Kevin Harvick qui a eu l’honneur de faire voler cette barre en éclat. Il a été immédiatement suivi par Jeff Gordon.

Joey Logano a amélioré le meilleur temps pour le porter à 44,316 secondes, soit une vitesse moyenne de 203,087 mph soit un tout petit millième de mieux que son équipier de la Joe Gibbs Racing, Kyle Busch.

Comme lors de la première séance, les pilotes ont travaillé en binômes, de préférence avec un équipier, mais Jeff Gordon et Kevin Harvick ont été vus ensemble, le quadruple champion de la Hendrick Motorsports a également travaillé avec Edwards et Logano. Kurt Busch a drafté avec Regan Smith. Mark Martin a été vu en compagnie de Kasey Kahne, les deux hommes déposant deux duos en passant au milieu de pilotes Roush et Gibbs avec une vitesse nettement supérieure.


Après quelques tours de folie, les pilotes sont rentrés aux stands pour reprendre leurs esprits et effectuer quelques ajustements. Jeff Gordon avait ainsi un problème d’air dans son circuit de refroidissement. Dale Earnhardt Jr. s’est alors exprimé et a expliqué que la partie la plus difficile était l’échange des positions entre les deux pilotes.

La séance a été interrompue quelques minutes après que l’éclairage dans les virages un et deux ainsi que dans la ligne droite arrière ait connu quelques soucis. Cela n’a pas empêché les pilotes présents sur la piste à ce moment là de rester… à fond ! Une intervention d’une dizaine de minutes aura été nécessaire pour rétablir la lumière.

Comme souvent sur les ovales où les plaques de restrictions sont de mises certains pilotes choisissent de faire l’impasse lors d’une séance. Ainsi Jamie McMurray, Juan Pablo Montoya, Clint Bowyer, Tony Stewart, Jeff Burton et Ryan Newman n’ont pas enregistré le moindre tour chronométré.

En fin de séance Kyle Busch s’est entraîné à rentrer aux stands à vitesse réelle. Il faut dire que passer de plus de 200 mph à 55 mph dans la zone de décélération ne sera pas chose aisée et mieux vaut être préparé pour éviter tout problème demain lors du Budweiser Shootout. Son frère Kurt s’est aussi essayé au périlleux exercice de rentré aux stands afin de définir la vitesse maximale à laquelle il pouvait être dans la zone de décélération.

Les temps de cette seconde séance d’essais :

alt : Les temps de cette dernière séance d’essais.

in Aenean libero libero Sed mattis suscipit libero. felis