Les changements n’ont rien changé

Après le Budweiser Shootout la NASCAR a décidé de tout faire pour réduire la vitesse des voitures et limiter le draft à deux voitures en faisant chauffer les moteurs plus rapidement notamment. Lors de la première Gatorade Duel a vu Kurt Busch gagner grâce à un push de Regan Smith dans les deux derniers tours.

La seconde Gatorade a été du même acabit avec la bagatelle de vingt-deux changements de leader, un record pour une course qualificative des Daytona 500. Là encore c’est un très long bump de Clint Bowyer qui a permis à Jeff Burton de s’imposer.

Lors des deux Gatorade Duels on a pu se rendre compte que chez Ford le refroidissement n’était pas un problème et qu’il était visiblement mieux géré que chez les autres manufacturiers avec beaucoup moins de turnover. Ainsi, Trevor Bayne a passé toute la cours à pousser Jeff Gordon, ne se décalant que très peu en plein draft pour alimenter le moteur en air frais.

Bill Elliott : “Je n’avais jamais vu ça par le passé. C’est la chose la plus folle que j’ai vue. C’est comme des gamins jouant à saute-mouton. Ils doivent le faire en duo.”

Les pilotes étant qualifiés dans la seconde des Gatorade Duels ont pu voir leurs camarades dans la première et ainsi en tirer les leçons nécessaires.


Denny Hamlin : “Nous avons vu comment s’est déroulée la première. On a alors poussé jusqu’à la limite. C’est difficile de dire pourquoi cette course est aussi dingue.”

Jeff Burton, vainqueur de la seconde course qualificative des Daytona 500 partage assez l’avis du pilote de la Joe Gibbs Racing.

Jeff Burton : “Je pense que nous avons tous appris. Au fur et à mesure que les séances d’essais et les courses passent nous apprenons de plus en plus.”

Vainqueur en 2001 et en 2003 des Daytona 500, Michael Waltrip y va lui aussi de son avis.

Michael Waltrip : “C’est très sauvage. Maintenant on doit s’habituer à rouler en duo. En fin de course, il y aura peut-être trois ou quatre duos qui joueront la victoire.”

risus. ut efficitur. pulvinar leo adipiscing quis tristique at diam Praesent