Tony George est de retour en INDYCAR !

Deux années, cela faisait déjà deux ans que Tony George avait quitté ses fonctions au sein de Hulman & Company, entreprise qui finance et possède l’INDYCAR.

Depuis, bien des choses ont changé dans la discipline qu’il a “créée”. L’IRL n’est plus, les ovales et les circuits routiers cohabitent à égalité dans le calendrier, et l’intérêt des constructeurs n’a cessé de grandir ces derniers mois. Bref, l’IndyCar se porte bien et les résultats financiers de 2010 confirment ce regain de forme. En effet pour la première fois depuis 1996, première année de l’IRL, le résultat de l’exercice financier 2010 de l’INDYCAR était bénéficiaire.


Mais voilà que l’ombre de George plane à nouveau au-dessus de l’INDYCAR et de l’Indianapolis Motor Speedway. Mary Hulman George, Présidente de Hulman & Company a en effet réintégré son fils au sein du comité de direction de l’entreprise familiale. Pourtant, le passé de Tony George ne plaide pas en sa faveur. Depuis 1994 et l’annonce de la création de l’IRL, George n’a cessé de dépenser l’argent de l’entreprise pour financer les écuries de l’IRL, leurs pilotes, les plans marketings, et sa propre équipe.

Si l’on ajoute à cela le fait que l’IRL était déficitaire depuis l’an I (en 1996) et que George avait investi plus de 60 millions de dollars dans les travaux permettant d’accueillir le Grand Prix des Etats-Unis de Formule Un sur l’IMS (évènement qui fut un échec), il n’en fallait pas plus pour que sa position soit menacée. Les soeurs de George, voyant les comptes de H&C virer au rouge, ont demandé à leur mère de stopper cette mauvaise habitude qu’avait pris leur frère. Et c’est ainsi que George fut démis de ses fonctions au sein même de Hulman & Company en juillet 2007.

2011 marque donc son retour dans la discipline et souhaitons seulement qu’il ne vienne pas barrer la route à Randy Bernard qui depuis son arrivée à la Présidence de l’INDYCAR a su insuffler un vent de fraicheur à une discipline qui en avait grandement besoin. Car d’après une information qui n’a été révélée que depuis quelques jours, George accompagné par plusieurs investisseurs ont tenté de racheter l’INDYCAR à H&C durant l’été 2010. Comme quoi, les mauvaises habitudes ne l’ont pas quitté…

ut facilisis neque. consequat. libero. eleifend fringilla ultricies