Une pluie de records à l’occasion des Daytona 500 !

La cinquante-troisième édition des Daytona 500, la première sur la nouvelle surface aura connu soixante-quatorze changements de leaders pour un total de vingt-deux leaders différents. La précédant record datait de 1974 avec soixante changements.

C’est la seconde année consécutive que le record de leaders différents tombe. L’an dernier la marque avait été établie à vingt-et-un.

Seize neutralisations sont venues ralentir cette course, la précédente marque était de douze. Quant aux soixante tours passés derrière la voiture de sécurité il s’agit d’un record égalé.


Les Daytona 500 auront été à l’image des Speedweeks au niveau du nombre de changement de leaders, puisque le Budweiser Shootout en avait connu vingt-huit alors que les Gatorade Duels en avaient connu respectivement vingt et vingt-deux, des records à chaque fois.

Trevor Bayne est devenu le plus jeune vainqueur des Daytona 500 à l’âge de 20 ans et un jour. Jeff Gordon détenait jusqu’alors ce record, puisqu’en 1997 il avait été sacré l’age de 25 ans 6 mois et 12 jours.

Ce succès est le cinquième pour la Wood Brothers Racing lors des Daytona 500, la dernière victoire remontait à 1976 avec David Pearson.

Trevor Bayne est devenu le premier pilote à remporter sa première course en carrière lors des Daytona 500 depuis Michael Waltrip en 2001. Il est cependant le premier depuis Lee Petty en 1959 à remporter les Daytona 500 pour sa première participation.

non eleifend justo lectus luctus porta. Lorem odio id amet, sem,