Daytona 500 : faits marquants

Trevor Bayne a remporté les Daytona 500, cinquante-troisième édition du nom, pour son second départ en NASCAR Sprint Cup Series.

Bayne est devenu le plus jeune vainqueur des Daytona 500 à l’âge de 20 ans et un jour et le second plus jeune vainqueur dans l’histoire de la NASCAR Sprint Cup Series derrière Joey Logano.

Bayne est devenu le second pilote à remporter les Daytona 500 pour sa première participation, le premier n’est autre que Lee Petty en 1959 lors de l’épreuve inaugurale.

Les six derniers Daytona 500 ont été remportés par des pilotes n’ayant qu’une victoire lors de cette épreuve. Jeff Gordon en 205 est le dernier multiple vainqueur de cette course.

Il s’agit du cinquième succès de la Wood Brothers Racing aux Daytona 500. La dernière victoire de cette écurie lors de cette course remontait à 1976 avec David Pearson. Ce succès est également le quinzième succès de cette écurie sur l’ovale de Daytona et leur quatre-vingt-dix-huitième en carrière et cela permet à Ford d’atteindre la barre des 600 succès.

La dernière victoire de la Wood Brothers Racing remontait à Bristol en 2001 grâce à Elliott Sadler.

Bayne est le septième pilote à remporté sa première course comptant pour le championnat lors des Daytona 500 après Tiny Lund en 1963, Mario Andretti en 1967, Pete Hamilton en 1970, Derrike Cope en 1990, Sterling Marlin en 1994 et Michael Waltrip en 2001.

La course a connu plusieurs records, celui du nombre de changements de leader (74), du nombre de leaders (22) et de neutralisations (16).

Carl Edwards a pris la deuxième place, son sixième top-10 à Daytona en treize courses.

Troisième, David Gilliland a décroché son deuxième top-10 en six venues à Daytona.

Bobby Labonte a décroché la quatrième place, son meilleur résultat depuis sa troisième place à Martinsville en octobre 2006. C’est aussi son deux-centième top-10 en carrière.


Septième, Regan Smith a réalisé son meilleur résultat en carrière en quatre-vingt-seize départs.

Jimmie Johnson a pris la vingt-septième place, depuis sa victoire en 2006, il s’agit de son meilleur résultat.

Pour la cinquième fois les Daytona 500 se sont terminés sous le régime du green-white-checkered et pour la seconde année consécutive la course a fait 208 tours.

Du fait que Bayne s’est engagé en Nationwide, il n’est pas éligible pour marquer des points en NASCAR Sprint Cup Series. Ainsi Carl Edwards est en tête du championnat avec un point d’avance sur David Gilliland.

efficitur. luctus mattis nec dolor. sed porta. ut venenatis,