Retour aux sources pour l’Indy 500

Le 29 mai, les 33 pilotes les plus rapides du Monde s’élanceront sur le Brickyard pour le centenaire des 500 Miles d’Indianapolis, épreuve phare du championnat IndyCar.

Pour cet anniversaire, le drapeau vert s’abaissera non plus à 13H comme depuis 2006 mais à midi. Le passage de 12H à 13H avait été initié pour empêcher aux pilotes d’effectuer le doublé Indy 500 et Coca-Cola 600, course la plus longue du calendrier de NASCAR Sprint Cup.


Or, depuis cette année, les pilotes de NASCAR sont à nouveau les bienvenus dans la course sur ovale la plus célèbre de la planète. Mieux encore, Bruton Smith avait avoué l’année passée que le vainqueur à la fois des 500 Miles d’Indianapolis et du Coca-Cola 600 recevrait une prime d’un million de dollars. De quoi redonner l’envie aux pilotes de stock-car de franchir le pas. D’autant plus que plusieurs d’entre eux se sont avérés curieux à propos d’une participation en monoplace (comme Jimmie Johnson ou Kyle Busch).

Pour rappel, lors de la première édition de l’Indy 500 en 1911, l’heure de départ était 10H après que les organisateurs évaluèrent que cet horaire permettraient de terminer la course pour midi. Jusqu’en 1941, toutes les éditions démarrèrent à cette heure précise. Ensuite après une pause de quatre ans, due à la Seconde Guerre Mondiale, l’épreuve revint en 1946 avec un départ prévu à 11H. Cet horaire a duré jusqu’en 2005, année durant laquelle les organisateurs décidèrent de reculer d’une heure le baissé du drapeau.

efficitur. Donec dolor. nec et, Sed vulputate, velit,