Kyle Busch domine le désert à Phoenix

Après avoir pris la tête des Lucas Oil 150 au 44ème tour suite à une salve d’arrêts sou drapeau jaune, Kyle Busch a mené les 107 dernières boucles de ce second rendez-vous de la saison pour signer son premier succès de l’année et sa 25ème victoire dans la troisième division de la NASCAR.

Pour sa deuxième victoire sur cet ovale, le pilote propriétaire a devancé le poleman Clint Bowyer de 0.291 seconde, suivi par Ron Hornaday Jr., Johnny Sauter et Austin Dillon, soir quatre pilotes Chevrolet dans le top-5.

Kyle Busch et Clint Bowyer n’ont pas marqué de points lors de ce rendez-vous. C’est donc Matt Crafton, qui a terminé septième, qui s’empare de la tête du championnat avec un petit point d’avance sur Clay Rogers, seizième hier soir.

Kyle Busch : “Nous avions vraiment un très bon truck, mais je pensai que cela n’allait pas suffire en début de course. Je me disais ‘Mec, cela va se passer comme la dernière fois, Clint Bowyer va encore aller la chercher. Mais Eric Phillips (NDLR : son crew chief) a fait quelques changements qui nous ont vraiment facilité la vie”.


La dernière fois que la Truck Series était venue à Phoenix, Clint Bowyer avait archi-dominé la course et malgré sa bonne volonté, Kyle Busch s’y était cassé les dents, ce qui est suffisamment rare pour être signalé.

Clint Bowyer s’en est voulu de ne pas avoir été capable de prendre l’avantage sur Busch sur les six restarts qui sont intervenus dans les 50 derniers tours des Lucas Oil 150.

Clint Bowyer : “Dès que l’un d’entre nous disposait du clean air, il gagnait tout de suite un dixième de seconde au tour, voire un peu plus. Pour moi, je n’ai aucune excuse, je n’étais pas assez bon lors des restarts.”

Bowyer a dominé la première partie de l’épreuve en dominant les 41 premiers tours avant que Chase Mattioli explose son pneu avant droit et laisse des débris dans le virage n°3. Après les ravitaillements sous drapeau jaune, Busch est ressorti en tête de la voie des stands et a conservé le commandement lors des quatre incidents suivants, la dernière de celles-ci étant le résultat d’un accrochage entre le champion en titre Todd Bodine, David Starr et le rookie Dusty Davis.

Busch menait toujours au 120ème tour prenant ainsi le point supplémentaire offert au pilote qui mène le plus grand nombre de tours. Cette fois-ci c’est Timothy Peterrs qui partait en tête à queur dans le virage n°2 pour la sixième neutralisation de la soirée. S’en est suivi une fin très hachée puisque le peloton de la Truck Series a eu énormément de mal à parcourir plus de trois tours consécutifs sous drapeau vert. Brendan Gaughan a lui aussi fait le spectacle en finissant dans le mur au 128ème tour suite à un tête à queue pour le septième drapeau jaune de la soirée.

tempus quis, risus. efficitur. at Praesent libero dolor commodo consequat.