Jeff Gordon s’est relancé à Phoenix

Jeff Gordon a mis fin à une série de soixante-six courses sans victoire en NASCAR Sprint Cup Series, soit sa plus longue série de courses sans victoire en carrière. Après une contre-performance à Daytona, le quadruple champion de la NASCAR en a profité pour se replacer au classement général, puisqu’il n’est plus qu’à quinze longueurs de Kyle Busch en cinquième position.

Cette victoire est la seconde pour Jeff Gordon à Phoenix, la première était intervenue en 2007 et avait été le coup d’envoi d’une saison réussie avec cinq autres victoires et une deuxième place du classement général en fin de saison.

Ce succès est également le premier pour Gordon avec son nouveau chez d’équipe, Alan Gustafson, alors que l’association n’en est qu’à sa quatrième course de collaboration, si l’on compte les deux épreuves disputées lors des Speedweeks qui ne comptent pas pour le championnat.


Autre point positif qui doit être dans un coin de la tête du pilote de la Chevrolet n°24, à chaque fois qu’il a remporté le deuxième manche de la saison, il a été champion cette même année. Cela s’est produit trois fois, en 1995, 1997 et 1998 à l’époque où le deuxième rendez-vous de la saison se tenait sur l’ovale de Rockingham.

Jeff Gordon parviendra-t-il à remporter un cinquième titre, après lequel il court depuis 2002, il est bien évidemment trop tôt pour se prononcer, mais nul doute que quelques victoires couplées à de très bons résultats durant la saison régulière pourrait lui insuffler la confiance nécessaire pour être performant durant le Chase.

diam venenatis, elementum sem, Praesent accumsan