Mark Martin s’impose à Las Vegas en étant économe

Après l’abandon de Kyle Busch, Carl Edwards devenait par la force des choses le favori de l’épreuve, mais à une dizaine de tours de l’arrivée, alors qu’il était en tête il choisissait de jouer la sécurité en plongeant dans la voie des stands pour ravitailler et ainsi être sûr de rallier l’arrivée sans problème. Ricky Stenhouse Jr;, deux secondes derrière lui, choisissait la même stratégie, les deux pilotes Roush offrant ainsi la tête de la course à Brad Keselowski.

Le pilote Penske parvenait à économiser suffisamment d’essence, tout comme Mark Martin, Danica Patrick ou encore Trevor Bayne, qui choisissaient de rester sur la piste.

Mais en passant sous le drapeau blanc Brad Keselowski était victime d’un problème qui l’enverra dans le mur extérieur, laissant le champ libre à Mark Martin. Le vétéran de la NASCAR n’avait plus qu’à rallier la ligne d’arrivée pour remporter une troisième victoire consécutive pour lui à Las Vegas. Justin Allgaier a pris la deuxième place offrant ainsi le doublé à la Turner Motorsports.

Ce succès est le quarante-neuvième pour Mark Martin dans la deuxième division de la NASCAR, améliorant ainsi son record de victoire dans cette division.

Brad Keselowski parvenait à couper la ligne d’arrivée en troisième position alors que Danica Patrick entrait dans l’histoire de la NASCAR en devenant la femme la mieux classée à l’arrivée dans une série nationale avec sa quatrième place. Trevor Bayne, cinquième est le meilleur pilote Ford à l’arrivée de la course.

Le reste du top-10 est composé de Carl Edwards, Denny Hamlin, Ricky Stenhouse Jr., Jason Leffler et Kenny Wallace.

En terminant huitième, Stenhouse a réalisé son cinquième top-10 de rang, soit la plus longue série dans la deuxième division de la NASCAR.


Au classement général, Reed Sorenson conserve la tête avec deux longueurs d’avance sur Stenhouse et cinq sur Jason Leffler. Danica Patrick est quatrième à treize longueurs, Allgaier cinquième à seize.

Donné grand favori de l’épreuve Kyle Busch s’est une nouvelle fois pris les pieds dans le tapis à domicile. Le pilote de la Joe Gibbs Racing était pourtant bien parti en menant le plus grand nombre de tours, mais au 131ème tour ses chances de victoire allaient s’arrêter en même temps qu’il percutait le mur.

Reparti dans le paquet quelques tours plus tôt suite à une erreur stratégique dans les stands, il décidait de plonger à l’intérieur, plutôt que d’attendre que l’extérieur ne se libère. Brad Keselwski a alors forcé le pilote Gibbs a passer sur la partie plate de la piste et ce dernier n’a pas contrôlé sa Toyota Camry et est parti en tête à queue taper le mur intérieur. Jennifer Jo Cobb sera également victime de l’accident de Kyle Busch.

Quelques tours plus tard, également lors d’un restart c’est Kevin Harvick qui était éliminé de la course à la victoire. Le double champion 2001 et 2006 percutait l’arrière de la Toyota de Brian Scott et endommageait suffisamment sa Chevrolet pour se retirer de l’épreuve.

Donnie Neuenberger aura été à l’origine de deux neutralisations la première fois à la mi-course la seconde vingt-cinq tours plus tard. Les deux fois il s’en est tiré sans dommage et s’est finalement classé vingt-sixième.

La course a également été marquée par le saut de cabri de Josh Wise dans les premières boucles de l’épreuve. Le pilote de la Ford Mustang n°39 est parti en tête à queue dans la ligne droite avant et en passant dans l’herbe sa voiture a décollé l’espace de quelques instants. Wise s’en est sorti indemne, mais pas sa voiture, ce qui l’a forcé à abandonner.

ut ut tempus mi, Phasellus sed mattis porta. leo sem,