Simon Pagenaud rempile avec Highcroft pour Sebring. …Et l’Indycar ?

24 heures après David Brabham et Marino Franchitti, c’est au tour de Simon Pagenaud de se voir confirmé par le Highcroft Racing pour les 12 Heures de Sebring. C’est donc un équipage identique à celui-ci de l’année passée qui aura en charge de faire débuter la nouvelle HPD ARX-01e.

Simon Pagenaud avait rejoint l’équipe de Duncan Dayton en 2010, remportant trois victoires au général et le titre pilotes avec Brabham.

Cette semaine, les trois pilotes Highcroft ont eu l’occasion de faire du travail de développement sur le simulateur de Wirth Research.

Simon Pagenaud : « C’est une excellente nouvelle de se retrouver à nouveau réunis. Sebring est une course très importante et je suis ravi d’y revenir avec Highcroft, David et Marino. La course s’annonce intéressante et je suis impatient de piloter la nouvelle ARX-01e. Tout le monde chez HPD et Wirth Research a fait de l’excellent boulot avec la voiture. La LMP2 de la saison dernière était une voiture très fiable et je pense qu’avec un surcroit de puissance et des pneus Michelin plus larges, nous devrions être en bonne position. »

Duncan Dayton, le propriétaire du Highcroft Racing, ne tarit pas d’éloges concernant son pilote. Plus intéressant, il confirme que Simon et le Highcroft Racing ont tous deux des visées sur la monoplace. La rumeur annonce en effet un engagement en Indycar pour un programme limité en 2011.

Duncan Dayton : « Nous étions ravis de pouvoir engager Simon la saison dernière car il avait montré l’année précédente qu’il était très rapide sur la voiture de Gil de Ferran. Chaque fois qu’il monte dans la voiture, il continue de s’améliorer, ce qui n’est pas rien quand on sait qu’il était déjà à un très haut niveau. Le voir se développer pendant la saison dernière a été extraordinaire et je suis très heureux que nous lui ayions permis de décrocher son premier titre en Endurance.

Tant l’équipe que Simon ont de grandes ambitions pour le futur, aussi bien en Endurance qu’en monoplace et nous espérons que le titre de l’an passé n’est que le premier d’une longue série pour tous les deux. »

Personne n’a oublié que c’est en monoplace que Simon Pagenaud s’était fait connaître aux USA, avec un titre en Formule Atlantic en 2006 puis une excellente saison en Champ Car en 2007. La réunification entre ce championnat et l’Indycar avait contraint Simon à se réorienter avec succès vers l’Endurance.

libero pulvinar consectetur eget venenatis nunc facilisis ut