Bristol, une histoire de chiffres

Le Bristol Motor Speedway a toujours accueilli la NASCAR Sprint Cup Series à deux reprises chaque saison depuis son apparition au calendrier en 1961. Toutes les courses à l’exception de trois ont été programmées pour une distance de cinq-cents tours. En cinquante saisons l’ovale de Bristol s’est forgé une réputation de piste très difficile où seuls les plus grands y triomphent.

La liste des vainqueurs du Bristol Motor Speedway comporte nombre de champions. Parmi les neuf pilotes ayant le plus de victoires, huit ont été au moins une fois dans leur carrière champion et cinq d’entre-eux sont soit nominés soit introduits au Hall of Fame de la NASCAR. Darrell Waltrip est le plus victorieux avec douze succès. Il devance Dale Earnhardt, Rusty Wallace et Cale Yarborough avec neuf victoires chacun. Kurt Busch, Jeff Gordon et David Pearson en ont cinq. Bobby Allison et Kyle Busch sont en embuscade avec quatre.

Voici maintenant un petit condensé des chiffres à retenir depuis la première course disputée en 1961 et remportée par Jack Smith.

0,064 : en seconde, il s’agit de la marge de victoire de Kyle Busch sur Jeff Burton lors de l’épreuve du 25 mars 2007. C’est à ce jour le plus faible écart entre les deux premiers depuis l’instauration du chronométrage électronique en 1993. Les quatre dernières épreuves ont été remportées avec une marge de victoire inférieure à la seconde.


9 : le nombre de poles positions signées par Mark Martin et Cale Yarborough, le record. S’il parvient à signer la pole ce vendredi, Martin atteindra la barre symbolique des cinquante.

16 : les leaders différents lors de l’épreuve du 9 avril 1989 remportée par Rusty Wallace. Lors de cette course seize des trente-deux engagés ont mené au moins un tour.

40 : le 14 avril 1991 il y a eu pas moins de quarante leaders différents pour huit pilotes s’échangeant la tête. Parti depuis la pole position, Rusty Wallace s’est imposé alors que Ricky Rudd a mené le plus grand nombre de tours avec 145.

50 : en remportant l’épreuve le 21 mars 2010, Jimmie Johnson a signé son premier succès en NASCAR Sprint Cup Series à Bristol et son cinquantième en carrière. Dix ans plus tôt, pratiquement jour pour jour, c’était le 26 mars 2000, Rusty Wallace avait également décroché sa cinquantième victoire en carrière Bristol.

500 : Cale Yarborugh est à ce jour le seul pilote à avoir mené tous les tours d’une course disputée à Bristol. Le 25 mars 1973 il s’était imposé avec la bagatelle de deux tours d’avance sur Richard Petty, deuxième de l’épreuve.

amet, lectus tempus nec Phasellus diam eget commodo ipsum in consequat. Aenean