Helio Castroneves confirme la supériorité Penske

Si l’écurie Penske voulait emmagasiner de la confiance tout en dominant ses adversaire, elle ne s’y serait pas pris autrement. C’est en tout cas ce qu’exprime le classement à l’issue des deux journées.


Dominatrice lors des deux journées d’essais organisées sur l’exigeant circuit du Barber Motorsports Park, l’écurie Penske a vu Will Power puis Helio Castroneves malgré un petit tour dans le bac à graviers, se succéder en tête de la feuille des temps. Les deux coéquipiers se marquent à la culotte puisque le Brésilien ne devance Power que de deux centièmes ! En revanche, l’écart est creusé avec la concurrence…

Car si 2010 pouvait se résumer à une lutte fratricide entre les deux “géantes” de l’IndyCar, Chip Ganassi Racing contre Penske, la hiérarchie de ces essais laissent entrevoir un léger avantage aux monoplaces du “Capitaine”. Pour preuve, Scott Dixon en troisième position, est relégué à plus de trois dixièmes et surtout, place la seule voiture Ganassi dans le top 10 ! En effet Dario Franchitti, pourtant champion en titre, n’a réalisé que la 11ème chrono à neuf dixièmes de “Castro”, tandis que la nouvelle structure de Ganassi a brillé par sa transparence : Graham Rahal qui vise le titre ne s’est classé qu’en 14ème position alors que dans le même temps, son coéquipier Charlie Kimball n’a pu faire mieux que 20ème.

Mais alors qui a bien pu tirer profit de ce contretemps ? Et bien contre toute attente, c’est la retrouvée Newman/Haas Racing qui s’est illustrée et a impressionné les observateurs, venus nombreux dans l’état de l’Alabama. En retrait lors de la première journée, le vétéran Oriol Servia a fait parler la poudre hier en se propulsant au cinquième rang juste derrière les ténors. L’Espagnol a mis à profit ces deux journées pour engranger de l’expérience au sein d’une écurie qu’il retrouve avec joie. Au final, Servia fut le plus assidu en piste avec 147 tours couverts.

Sur l’autre monoplace NHR, le “rookie” et vice-champion Indy Lights 2010, James Hinchliffe a lui aussi démontré qu’il possédait tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un jeune aux dents longues. Le jeune Canadien fut immédiatement dans le rythme dès ses premiers tours de roues à Barber qui pourtant exige un pilotage des plus fins et une monoplace parfaitement équilibrée pour venir à bout des 15 virages qui composent ce circuit. Au final, Hinchcliffe pointe en septième position à seulement 17 centièmes de Servia. Avec un tel duo de pilotes, Newman/Haas paraît solidement armée pour revenir dans le groupe de tête après une campagne 2010 décevante.

Enfin citons l’écurie Andretti Autosport qui entame cette saison sans son leader charismatique, Tony Kanaan. Clairement les doutes subsistent encore sur le niveau de compétitivité comme en témoignent le classement. Marco Andretti est celui qui s’en est le mieux sorti en se classant huitième devant Ryan Hunter-Reay 10ème. Derrière, Danica Patrick a signé le 13ème chrono (en net progrès par rapport à l’année passée à la même époque) et Mike Conway a terminé ses essais en 16ème position après être sorti de la piste dans la dernière portion du circuit.

Désormais, toutes les écuries vont analyser leurs précieuses données en prévision de la première épreuve de la saison à St.Petersburg les 26 et 27 mars. Et même si Penske paraît un cran au dessus, le fait d’avoir 12 voitures dans la même seconde sur un tracé aussi délicat que Barber nous prédit d’ores et déjà une saison 2011 extrêmement disputée pour la dernière apparition des Dallara. 2010 fut palpitant, 2011 sera historique à tout point de vue. Alors Mesdames et Messieurs, soyez prêts pour un incroyable spectacle. Celui des 24 monoplaces les plus rapides du Monde au mains des pilotes les plus complets.


alt : Les temps cumulés des deux journées d’essais.


Sed commodo nec amet, Aliquam dolor.