La Stewart/Haas Racing est l’écurie du début de saison

Avec Tony Stewart co-leader du classement et Ryan Newman cinquième à dix longueurs, la Stewart/Haas Racing semble enfin en ordre de bataille et prête à faire mal à tous ses adversaires. Cela s’en ressent au niveau du rating puisque Stewart et Newman sont ceux qui ont le plus progressé par rapport à la saison dernière.

Le Driver Rating est une formule prenant en compte nombre de statistiques tels que les dépassements sous drapeau vert, le nombre de meilleurs tours, la position à l’arrivée, au départ ou encore à la mi-course, ce qui permet d’établir une hiérarchie en fonction des performances de chacun. Un pilote ne peut obtenir plus de 150 points par course et au-delà de 100 le rating est considéré comme bon.

S’il y a quelques surprises parmi les pilotes ayant le plus progressé au niveau du rating par rapport à 2010, les noms des pilotes ayant régressé sont loin d’être des surprises vu le début de saison catastrophique de ces pilotes.

Ryan Newman est le pilote qui a le plus progressé avec un gain de 35,4 de son rating (101,5 contre 66,1) par rapport aux trois premières courses de 2010. Tony Stewart a également gagné plus de trente points, avec 30,3 et est à 118,4, soit le meilleur rating cette année. Il faut également souligner que le pilote/propriétaire réalise l’un de ses meilleurs débuts de saison en carrière.

La troisième place des pilotes ayant le plus progressé est occupée par Regan Smith. Le pilote de la Furniture Row Racing gagne plus de vingt-cinq points par rapport à 2010, tout comme Paul Menard, quatrième. Bobby Labonte complète le top-5. Pour les deux derniers pilotes cités le changement d’écurie y est pour beaucoup, même si le nouveau pilote de la Richard Childress Racing avait bien progressé en 2010.

Du côté des plus grosses gamelles par rapport à 2010 on retrouve deux des trois pilotes ayant joué le titre en fin de saison dernière. Kevin Harvick, avec quarante-trois points de moins (73,4 contre 116,4) a le bonnet d’âne. Jimmie Johnson (-36,7 points) le suit de très près. Jeff Burton perd également plus de trente points alors que Greg Biffle et Clint Bowyer perdent plus de vingt longueurs par rapport à 2010.

Malgré son coup de moins bien en début de saison, Jimmie Johnson pointe à la douzième place du classement général. Lors de trois des quatre dernières années, Jimmie Johnson était hors du top-10 au championnat après trois courses, donc rien de vraiment très alarmant pour le quintuple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Series, d’autant plus que ce week-end la quatrième épreuve se tiendra à Bristol, piste sur laquelle il s’était imposé l’an dernier décrochant par la même occasion son cinquantième succès en carrière.
















2010/2011 : les meilleures progressions/régressions
PosPilote20102011Différence
1Ryan Newman66,1101,535,4
2Tony Stewart88,1118,430,3
3Regan Smith49,776,426,7
4Paul Menard64,490,826,4
5Bobby Labonte50,369,218,9
28Clint Bowyer107,884,3-23,5
29Greg Biffle101,777,1-24,6
30Jeff Burton97,366,6-30,7
31Jimmie Johnson113,076,3-36,7
32Kevin Harvick116,473,4-43,0


risus Lorem libero dolor et, pulvinar ut sed ante. felis porta.