Newman/Haas Racing encouragée par ses essais

Entre Oriol Servia et James Hinchcliffe, l’entente est à la franche camaraderie. Et pour cause, après avoir fait connaissance à Sebring en Janvier, les deux pilotes se sont retrouvés cette semaine en Alabama dans le cadre des essais de pré-saison de l’IndyCar et ont simplement fait briller leur équipe. Car si Penske apparaît comme étant favorite, Newman/Haas Racing fait figure d’épouvantail à l’aube de la reprise du championnat.


Il est dangereux d’établir des conclusions trop hâtives à l’issue des tests hivernaux. Pourtant si l’on regarde la hiérarchie du championnat et des essais de pré-saison 2010, bien des éléments étaient identiques. Cette année, Penske semble mieux armée pour enfin aller décrocher le titre de champion qui la fuit depuis quatre ans. Mais au-delà des prétendants au titre, c’est du côté des outsiders qu’il faut chercher la bonne surprise. En effet, Newman/Haas Racing refait à nouveau parler d’elle et en bien. Pour preuve les cinquième et septième positions de Servia et d’Hinchcliffe, devant des structures comme Andretti Autosport et Chip Ganassi Racing. L’espoir est de mise pour celle qui n’a plus gagné depuis 2008 comme en témoigne l’enthousiasme de ses deux pilotes

Oriol Servia : “Je suis tellement heureux ! Evidemment c’est super d’être dans le top-5, mais je suis si heureux. Lorsque vous roulez dans le top-5, il y a une raison. Je me suis senti bien dans la voiture et avec l’écurie.”

J’étais sur un nuage une heure avant la fin lorsque j’ai regardé le moniteur et que j’ai vu que nous étions 1 et 2. C’est comme ça que Newman/Haas a toujours été, et c’est comme ça qu’elle doit être et c’est juste génial d’être là où nous sommes avec deux jours d’essais.

Quand vous passez un an hors de la voiture, bien sûr vous continuez de penser que vous pouvez toujours piloter, mais c’est tellement génial de savoir que c’est vrai.

James Hinchcliffe : “J’étais personnellement un peu surpris du rythme que nous avions hier. Je ne m’y attendais pas trop. Je me suis réveillé ce matin en espérant que ce n’était pas juste un rêve.”

La question est désormais de savoir si le duo de pilote sera confirmé la semaine prochaine à St.Petersburg. Car avec l’expérience du vétéran espagnol combinée au désir du Canadien de s’affirmer comme le successeur des Tracy et Tagliani, l’écurie de Carl Haas a de quoi aborder l’édition 2011 du championnat confiante. Qu’on se le dise, le calamiteux épisode 2010 est bien oublié et rangé du côté des erreurs de parcours pour celle qui détient huit titres de champion grâce à Mario Andretti (1984), Michael Andretti (1991), Nigel Mansell (1993), Christiano de Matta (2002) et Sébastien Bourdais (2004, 2005, 2006, 2007).

pulvinar felis leo. efficitur. ipsum nunc