Le changement de pneus effectué par Goodyear a été une réussite

Vendredi, Goodyear en accord avec la NASCAR avait décidé de changer l’ensemble des pneumatiques pour la course du week-end sur le Bristol Motor Speedway. Les gommes initiallement sélectionnées pour ce quatrième week-end de la saison 2011 de NASCAR Sprint Cup étaient bien trop tendres et les équipes devaient effectuer des changements tous les 25 ou 30 tours. Une position intenable sur le short track du Tennessee où les réservoirs permettent de faire des runs d’environ 135 tours sans ravitailler en carburant.

Si les réactions des pilotes concernant les gommes finalement utilisée par Goodyear lors de la course sont pour le moins mitigées, une chose est sûre c’est qu’elles ont rempli leur rôle et augmenté la longueurs des runs.

En s’usant moins rapidement, les nouveaux pneus ont également rendu le ‘gommage’ de la piste plus difficile et de nombreux pilotes se sont plains de problèmes de grip. Mais du côté de la NASCAR, on se dit plutôt satisfait de la vitesse de réaction des officiels et de Goodyear qui a permis d’éviter un nouveau débâcle digne de celui connu en 2008 sur le circuit d’Indianapolis quand un drapeau avait été sorti tous les neufs tours pour permettre aux équipes de changer de pneus.

Carl Edwards, l’auteur de la position et deuxième de la course:
“Les nouveaux pneus étaient bien moins rapides et un peu plus difficile à piloter. Cela a été un challenge pour tout le monde de devoir changer les réglages au dernier moment.”

elementum mattis ut nunc ante. libero venenatis odio Nullam