Hold-up de Kyle Busch à Fontana

Kyle Busch a piloté comme si il avait volé quelque chose lors des 13 derniers tours des Royal Purple 300, la course de NASCAR Nationwide samedi sur l’Auto Club Speedway. Mais à bien y regarder, c’est grâce à un coup de poker osé que le pilote de la Joe Gibbs Racing a soufflé la victoire à son rival Carl Edwards.

En décidant de ne changer que deux pneus à 13 tours de la fin de la course, Busch est ressorti des stands avec une avance de cinq secondes pour aller chercher une nouvelle victoire au volant de la Toyota n°18 qui avait au mieux le potentiel pour un Top-5.

Cette victoire de Busch lui permet de continuer ses séries. Il a en effet désormais trois victoires de suite dans les deux premières série de la NASCAR, trois victoires de suite en Nationwide sur l’Auto Club Speedway et a offert une septième victoire de suite à la Joe Gibbs Racing en Nationwide sur un circuit de 2 miles.

Busch s’est imposé samedi pour la 46ème fois de sa carrière en Nationwide ce qui le place désormais à seulement trois longueurs du record de Mark Martin, huitième de la course.


Le plus jeune des frères Busch a pris la tête de la course lors d’une série de ravitaillements en fin d’épreuve en faisant le pari de ne changer que deux pneus ce qui lui a permis de prendre un avantage conséquent sur ses rivaux et de pouvoir ensuite gérer son avance sur la piste.

Pour Edwards et le troisième à l’arrivée Kevin Harvick ont attaqué très fort pour tenter de revenir sur Busch grâce à leur quatre pneus neuf. Mais en seulement 12 tours, il leur aura manqué un peu de temps. Quatrième sur la ligne Ricky Stenhouse Jr. prend la tête du classement général et compte désormais six points d’avance sur Jason Leffler – 11ème de la course. Elliott Sadler a complété le Top-5 de la course.

Stenhouse, qui avait une des meilleures voitures sur les runs cours a réussi à mener la course avant de se faire dépasser par Edwards au 109ème tour. Très en forme depuis le début de l’épreuve Harvick a lui aussi montré qu’il visait la victoire en reprenant à son tour l’avantage sur Edwards au 115ème tour.

La victoire semblait ne pas pouvoir échapper à un de ces trois hommes, mais c’était sans compter sur la pari de Kyle Busch et de son équipe.

elit. leo. dictum tempus accumsan Praesent facilisis eleifend