800ème départ pour Mark Martin à Martinsville

Lorsqu’il prendra le départ des Goody’s Fast Relief 500 dimanche soir, Mark Martin va rentrer dans le club très fermé des pilotes ayant pris part à 800 départs en NASCAR Sprint Cup. Il sera seulement le huitième pilote à atteindre cette barre symbolique.


Durant sa longue carrière étalée sur quatre décennies, Martin a décroché pas moins de quarante victoires, 264 top-5 et 429 top-10. Il figure en seizième place dans les pilotes les plus victorieux dans la division reine de la NASCAR et tant que Kyle Busch ne lui pique pas son record, chose qu’il ne devrait pas tarder à faire, il reste le pilote le plus victorieux de tous les temps en Nationwide.

Ceci n’est qu’une coïncidence mais le premier top-5 de Martin a été décroché à Martinsville, c’était une troisième place le 27 septembre 1981.

Les autres pilotes à avoir plus de 800 départs en carrière sont Richard Petty (1185), Ricky Rudd (906), Dave Marcis (883), Terry Labonte (870), Kyle Petty (829), Bill Elliott (825), et Darrell Waltrip (809). Martin dépassera Waltrip et Kyle Petty dès cette saison mais devra encore patienter un peu avant de chiper la place de Bill Elliott qui est encore présent de temps en temps.

Le pilote de la Chevrolet n°5 a terminé cinq fois vice-champion, le plus récemment en 2009 alors qu’il disputait sa première saison dans cette voiture. Bien entendu si Martin est aujourd’hui chez Hendrick la très grosse majorité de son histoire s’est écrite avec la Roush Fenway Racing et la Ford n°6.

Voici maintenant quelques chiffres clés dans la carrière de Mark Martin :
1 – Le 5 avril 1981, Martin fait ses grands débuts à North Wilkesboro, il finira vingt-septième. Lors des deux autres départs qu’il réalise cette année là, il signera deux top-10 et deux poles.
6 – Pour son premier Daytona 500, Martin se classe 30ème.
58 – Le 14 février 1988 l’homme aux 799 départs fait sa première course pour Jack Roush. Ensemble ils prendront part à 617 épreuves pour 35 victoires.
113 – Le 22 octobre 1989 à Rockingham, Martin mène 101 tours pour aller chercher sa première victoire en carrière.
223 – Martin signe sa dixième victoire en carrière à Bristol le 28 août. Ce succès est le troisième d’une série de quatre consécutifs, son record en carrière.
326 – Septième des Daytona 500, Martin signe son seizième top-10 consécutif. Une jolie série.
383 – Martin s’impose sur le Monster Mile de Dover en menant 379 tours, son plus grand total en carrière.
723 – Le vétéran de la NASCAR prend son premier départ dans la Chevrolet n°5 de chez Hendrick. Il finira seizième.
730 – A l’âge de 50 ans, trois mois et neuf jours, Martin s’impose à Phoenix. Il rejoint ainsi Harry Gant, Morgan Shepherd et Bobby Allison au sein du clan très sélect des pilotes ayant gagné à plus de 50 ans.
733 – Mark Martin remporte les Southern 500 à Darlington.


Mark Martin a donc connu une carrière assez exceptionnelle. On retiendra néanmoins qu’il n’a jamais réussi à décrocher un titre de champion ou à s’imposer lors des Daytona 500 tout comme au Brickyard 400 (il lui reste une chance cette année, et pourquoi pas après ?). Ce qui est certain c’est que Martin ne sera plus dans la n°5 l’an prochain (il sera remplacé par Kasey Kahne), et que son avenir en NASCAR n’est pas encore très clair.

Deux autres pilotes feront la fête ce week-end : Jamie McMurray et Greg Biffle prendront tous les deux leur 300ème départ en carrière.

porta. lectus Lorem velit, et, ut sit risus.