Exploit de Johnny Sauter à Martinsville !

Parti depuis la pole position Johnny Sauter s’est finalement imposé à Martinsville dans la troisième division de la NASCAR, mais il aura eu fort à faire notamment avec Kyle Busch qui semblait parti pour décrocher sa sixième victoire de la saison en NASCAR.

La dernière relance à eu lieu à quatre tours du but et Kyle Busch, en tête, gérait parfaitement le restart. Le poleman se rabattait alors en deuxième position. Kevin Harvick, troisième n’était pas en mesure de jouer la gagne ne forçait pas face son équipier Ron Hornaday Jr. lorsque celui-ci s’est emparé de la troisième place par l’extérieur.

Au final Johnny Sauter devance Kyle Busch, Ron Hornaday Jr., Kevin Harvick, Timothy Peters, Cole Whitt, Austin Dillon, Ricky Carmichael, Brendan Gaughan et Max Papis pour le top-10.


Pour la première fois de sa carrière Johnny Sauter occupe la tête du classement général avec cinq points d’avance sur Matt Crafton et sept sur Timothy Peters et Cole Whitt. Sauter est le premier pilote inscrit au calendrier de la Truck Series à s’imposer cette année.

La première neutralisation intervenaient au seizième tour après que Jusin Lofton ait été envoyé dans le mur par Norm Benning. Le Toyota Tundra était suffisamment endommagé pour forcer le quinzième du classement général, avant l’épreuve, à repasser par les garages pour réparer. Il perdait ainsi de précieux tours et toute chance de victoire.

Après Justin, c’est Matt Lofton qui se faisait remarquer au quarantième tour et qui était à l’origine de la deuxième neutralisation après s’est appuyé sur Craig Goess et être parti en tête à queue.. Kevin Harvick trop sous-vireur et qui avait perdu quelques positions sous drapeau vert était le premier des pilotes dans le top-10 à rentrer pour ajuster son truck.

Le restart permettait à Kyle Busch de prendre la tête à Johnny Sauter qui avait mené tous les tours depuis le début (quarante-huit). Sauter allait cependant reprendre son bien et Kyle allait se faire passer par Hornaday, Dillon et Buescher pour se retrouver cinquième.

Timothy Peters, troisième du classement général partait à la faute peu avant le soixantième tour après avoir percuté le rookie Cole Whitt à la sortie du virage n°4. Les officiels étaient contraints de sortir le drapeau jaune pour la troisième fois de l’après-midi. Ron Hornaday Jr. et Matt Crafton notamment, choisissaient de repasser par les stands pour faire le plein et changer de pneumatiques.

La quatrième neutralisation intervenait au soixante-douzième tour après que Todd Bodine, qui venait de doubler Kevin Harvick se faisait toucher à deux reprises par le double champion Nationwide ce qui avait pour conséquence de l’envoyer en tête à queue.

Tous les leaders repassaient alors par la voie des stands pour ravitailler et à la Kevin Harvick Incorporated on soulevait le capot moteur du truck n°2 avec comme objectif de ne pas perdre de tour, mais cela n’était pas possible. Miguel Paludo relançait en tête au soixante-seizième tour avant que Ricky Carmichael ne prenne la tête.

A Martinsville les neutralisations s’enchaînent très souvent et c’est ainsi que Chase Mattioli partait en tête à queue peu après la quatre-vingtième boucle pour ce qui était la cinquième neutralisation.

Au quatre-vingt-quinzième tour Matt Crafton s’emparait de la tête, avant que Ron Hornaday Jr. ne la lui subtilise quelques secondes plus tard.

Au centième tour Kevin Harvick était le premier pilote au-delà du tour et avait donc besoin de plusieurs neutralisations pour revenir dans le tour du leader. Il lui faudra attendre dix tours avant de gagner un tour après que Chase Mattioli soit de nouveau parti à la faute.


A l’approche de la mi-course, Ron Hornaday Jr. rattrapait les retardataires ce qui permettait à Ricky Carmichael et Johnny Sauter respectivement deuxième et troisième de se retrouver dans le pare-choc arrière du quadruple champion de la NASCAR Camping World Truck Series. Ricky Carmichael réussissait à se glisser à l’intérieur d’Hornaday pour prendre la tête. Sauter profitait du fait qu’Hornaday soit à l’extérieur pour prendre la deuxième place des mains du pilote de la Kevin Harvick Incorporated.

Au 135ème tour, James Buescher tentait de prendre l’avantage sur Jeffrey Earnhardt, mais ratait complètement sa manœuvre, résultat les deux trucks finissaient dans le mur et les officiels sortaient le drapeau jaune pour la septième foi de la journée, puis le drapeau rouge afin de remettre la piste en état. Bien qu’ayant frappé le mur extérieur assez durement les deux pilotes n’étaient pas blessés. Dans le même temps Matt Crafton envoyait Brad Sweet en tête à queue après que ce dernier ait été gêné par Chase Mattioli.

Lors de la relance, à cent-dix tours du but, Kyle Busch pointait en tête devant Ricky Carmichael. Moins de vingt tours plus tard la voiture de sécurité faisait son retour sur la piste après que Ricky Carmichael ait été envoyé en tête à queue à la sortie du virage n°2 suite à un contact avec Cole Whitt. Lors de cette neutralisation Harvick récupérait de nouveau un tour de retard et revenait dans le tour du leader. Dès la relance il se lançait dans une folle remontée.

Kyle Busch avait environ une seconde d’avance à soixante-dix tours de la fin, c’est à ce moment là que Chase Mattioli se faisait remarquer pour la troisième fois de la course pour ce qui était la neuvième neutralisation. Les leaders en profitait pour s’engouffrer dans la voie des stands. Kyle Busch ressortait des stands en tête devant Johnny Sauter.

Lors de la relance à soixante-cinq tours du but c’est Brendan Gaughan qui était en tête, mais moins de trois boucles plus tard il était dépossédé de son bien par Austin Dillon. Leader avant la neutralisation, Kyle Busch était le premier des pilotes à s’être arrêté en douzième position.

Dusty Davies sera à l’origine de la dixième neutralisation à quarante-huit tours de l’arrivé suite à un contact avec le muret extérieur, bien aidé par une poussette de Todd Bodine. Lors de ce drapeau jaune les leaders choisissaient de ne pas rentrer dans les stands pour ravitailler.

Austin Dillon conservait la tête de l’épreuve lors de la relance alors que Ricky Carmichael doublait Max Papis pour la deuxième place avant que Kyle Busch ne l’imite puis dépasse l’ancien pilote de Motocross.

Trop à l’extérieur Todd Bodine rechargeait ses pneumatiques en boulette de gommes ce qui le fera partir en tête à queue à moins de quarante tours du drapeau à damier. Austin Dillon choisissait de ne pas rentrer aux stands tout comme les pilotes qui le suivaient, Kyle Busch, Johnny Sauter, Ricky Carmichael, Kevin Harvick, Ron Hornaday Jr. et Max Papis.

L’extérieur a beau être l’endroit à éviter, cela n’empêchait pas Kyle Busch de prendre la tête à Austin Dillon qui allait tomber comme une pierre. A l’amorce des tente derniers tours, Kyle Busch, Johnny Sauter et Kevin Harvick semblaient être les trois hommes qui allaient s’expliquer pour la victoire finale.


Des débris du truck de Parker Kligerman contraignaient les officiels à sortir le drapeau jaune pour la douzième fois de la journée.

Kyle Busch gérait parfaitement la relance et parvenait à prendre quelques longueurs d’avance sur Johnny Sauter qui retenait Kevin Harvick et Ron Hornaday Jr.. Très véloce lors des cinq premiers tours faisant suite à la relance, Kyle Busch connaissait ensuite un petit coup de mou permettant à Johnny Sauter de revenir, mais pas à Kevin Harvick.

A neuf tours de l’arrivée la course était neutralisée pour la treizième fois de la journée après un dépassement plu qu’osé de Shane Sieg qui a envoyé Matt Lofton dans le mur.

dictum Praesent eget id justo consequat. at