Joey Logano s’en contentera

Qualifié quatrième pour les Goody’s Fast Relief 500 sur le Martinsville Speedway, Logano décrochait sa meilleure qualification sur le plus petit ovale inscrit au calendrier de la NASCAR Sprint Cup Series.

Après trois tours de course Joey Logano s’était déjà emparé de la troisième place au dépend de Ryan Newman. Au fur et à mesure que les tours avançaient Logano perdait de l’adhérence à l’arrière si bien qu’au trentième tour il était retombé à la douzième place. Lors de la première neutralisation au tour 51 il était seizième.

Lors du premier arrêt ravitaillement l’équipe a décidé de changer les quatre pneumatiques et d’enlever un morceau de caoutchouc initialement placé dans l’amortisseur à l’arrière droit. Résultat il perdait quatre place dans l’affaire et repartait depuis la vingtième place.

La Toyota Camry n°20 était alors sous-vireuse et à l’approche du centième tour, il sortait du top-20. Un ajustement de wedge lors du deuxième arrêt ravitaillement améliorait drastiquement le comportement de la voiture, mais la remonté était lente. Au moment de l’interruption de course, Logano ne pointait qu’en dix-neuvième position.


Au tour 231 il était impliqué dans l’incident avec Marcos Ambrose, Bobby Labonte, Mark Martin entre autre. Les dommages n’étaient pas trop importants pour une piste comme Martinsville et les réparations engendrées ne firent perdre que quelques places à Logano.

Au 351ème passage Logano était remonté en neuvième position, mais le long drapeau vert qui allait suivre allait lui être préjudiciable, lui faisant perdre quatre places, mais surtout un tour par rapport au leader.

Lors de la dernière relance il repartait à la treizième place en tant que premier pilote dans le tour, il terminera à cette place ce qui lui fait gagner deux positions au classement général. Il est maintenant vingt-septième à près de soixante points de la dixième place obtenue par Mark Martin.

ut Praesent et, id, justo consectetur mi, ante. libero ut