Hinchcliffe disputera les épreuves nord-américaines

L’écurie Newman/Haas Racing a annoncé aujourd’hui la signature comme deuxième pilote du rookie James Hinchcliffe. Le Canadien disputera l’ensemble des épreuves nord-américaines dont les 500 Miles d’Indianapolis et sa course à domicile dans les rues de Toronto.


Avec à ses côtés un pilote d’expérience de la trempe d’Oriol Servia, Hinchcliffe aura tout le loisir de se construire un bagage technique conséquent qui lui permettra d’atteindre rapidement un excellent niveau technique. Grâce à cette signature, l’écurie Newman/Haas Racing affiche sans conteste l’un des plus beaux duos de pilotes et se donne surtout les moyens de renouer avec des ambitions de premier ordre. Oublié le décevant épisode 2010 avec Hideki Mutoh, NHR veut chatouiller les grands que sont Penske et Ganassi pour prendre la place de troisième force du plateau.

Voici la réaction d’Hinchcliffe :
Effectuer enfin mes débuts en IndyCar est un rêve qui devient réalité et la fin d’un voyage de 15 années qui m’a amené jusqu’ici. J’avais l’habitude de penser que courir pour Newman/Haas Racing à un moment de ma carrière serait incroyable. Je suis seulement le vrai troisième débutant à piloter pour l’écurie et je pense que ça en dit beaucoup sur la relation que nous avons forgée lors des derniers mois.

C’était difficile de manquer la première épreuve, mais débuter à Barber me fait vraiment me sentir à l’aise puisque nous avons déjà fait des essais là-bas. Aussi anxieux que je peux l’être avant de passer ma première course, je suis déjà entrain de regarder avec intérêt mon premier mois de mai, et bien sûr, les courses au Canada. J’espère que c’est la première d’une longue série d’années pour moi à ce niveau, et je vais donner tout ce que j’ai pour rendre les spectateurs canadiens fiers de moi.

En 2010 Hinchcliffe avait brigué le titre de vice-champion Indy Lights derrière Jean-Karl Vernay en remportant la course de Long Beach, d’Edmonton et de Chicagoland. En matière de qualifications, le pilote âgé de 24 ans s’était illustré à St. Petersburg, à Long Beach, sur le Glen et à Edmonton en décrochant chaque fois la Pole Position. Au total, il a récolté huit podiums en 13 départs et c’est comme cela qu’il s’est attiré le regard averti de Carl Haas. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas déçu son patron. Avec le septième meilleur chrono pour sa première confrontation avec les références de l’IndyCar sur la difficile piste du Barber Motorsports Park, Hinchcliffe avait déjà scellé en grande son contrat avec cette mythique écurie.

Désormais il ne lui reste “plus qu’à” confirmer en course et il se pourrait bien que l’on assiste à l’ascension d’un futur grand.

Donec leo. eleifend libero venenatis consequat. dolor quis, Aliquam dapibus ipsum