L’injection testée au Kentucky en juillet ?

Le 7 juillet prochain l’injetion pourrait arriver en NASCAR Sprint Cup Series lors des essais préliminaires sur le Kentucky Speedway. En effet, du fait de l’entrée au calendrier de la piste d’un mile et demi située à Sparta les équipes auront quatre heures d’essais supplémentaires le jeudi, une bonne occasion de tester le nouveau système d’injection.

Danny Lawrence, responsable moteur à la Earnhardt-Childress Racing : “Il va y avoir une journée de tests avant la course et si tout est prêt nous devrons le tester. Cela pourrait être le premier test.”

Si pour le moment le conditionnel est de mise, les choses pourraient s’accélérer dans les deux semaines à venir et une décision pourrait être prise très rapidement.

Danny Lawrence : “Espérons qu’ils connaîtront les spécifications dans une semaine ou deux parce que ce serait une aide incroyable pour tout le monde que de tester au Kentucky. Je sais qu’ils travaillent dur et j’espère qu’ils auront trouvé la solution dans quelques jours.”

En février sur le Daytona International Speedway la NASCAR avait annoncé que McLaren et Freescale Semiconductor étaient en charge du développement et de la fabrication des unités de contrôle moteur destiné à gérer le carburant et le système d’allumage dans les voitures de Cup. L’injection remplacera les carburateurs, qui sont utilisés depuis la création de la série en 1949, à partir de la saison 2012.


Holley fournira les accélérateurs pour les systèmes d’injection, mais ni McLaren, ni Holley ne fabriquent les injecteurs eux-mêmes, ou d’autres composants comme les capteurs d’oxygène. La NASCAR choisira un fournisseur après avoir rédigé les différentes spécifications.

John Darby, directeur de la NASCAR Sprint Cup Series : “Ce n’est pas finalisé, mais c’est en bonne voie, notamment pour ce qui est du logiciel et des choses que les équipes utiliseront. Nous avons terminé le cahier des charges concernant le câblage et nous sommes proches de sortir celui concernant les injecteurs.”

Danny Lawrence : “Ils vont nous donner les spécifications et nous dire quels sont les paramètres corrects. C’est ce que nous attendons et c’est pourquoi nous ne faisons pas beaucoup d’essais. Nous ne voulons pas passer beaucoup de temps à partir dans la mauvaise direction.”

fringilla consectetur ut Praesent libero. odio venenatis libero tempus id, id ut