Marcos Ambrose a fait le show au Texas

Décidément les ovales de 1,5 mile réussissent bien à l’Australien Marcos Ambrose cette saison. Après sa quatrième place obtenue à Las Vegas lors de la troisième épreuve de l’année, Ambrose a encore fait une très bonne course hier soir conclue par une sixième place qui devrait lui redonner le moral après deux rendez-vous très difficiles (28ème à Fontana, 29ème à Martinsville).

Ambrose a été présent aux avant-postes tout au long de l’épreuve. Qualifié septième, le pilote de la Richard Petty Motorsports est resté dans le top-15 quasiment pendant toute l’épreuve (99,7% de tours bouclés dans le top-15) et de façon général il est toujours resté dans le top-10 avec une position moyenne en piste de 6,7 et un rating supérieur à 105. Des statistiques comparables à celles qu’il avait réalisées à Vegas.


Marcos Ambrose : “Je suis très fier de mon équipe de part ce résultat, nous commençons très bien notre saison sur les ovales intermédiaires. C’est vraiment sympa de faire la course à l’avant, et cela nous donne de la confiance pour l’avenir. Nous n’avions pas la voiture pour aller décrocher la victoire en fin d’épreuve, il faut encore travailler là-dessus. La semaine prochaine nous allons à Talladega. C’est un nouveau challenge, mais je n’en peux plus d’attendre.”

Après sa bonne qualification, Ambrose a effectué à départ solide, remontant jusqu’à la cinquième position grâce à une excellente voiture sur les runs courts. Reparti septième après la première neutralisation, il continuait d’être solide jusqu’au second drapeau jaune au 45ème tour, provoqué par la crevaison de David Gilliland.

Le double champion V8 Supercars s’est ensuite battu dans le top-10 avec Brad Keselowski et Kyle Busch pour s’emparer de la septième position devant ses deux rivaux. Le pilote de la Ford Fusion n°9 s’est ensuite payé le scalpe de Carl Edwards et Kurt Busch lorsqu’il s’arrêtait en cinquième position sous drapeau vert.

Ken Schrader provoquait la troisième neutralisation de la soirée au 113ème tour. Ambrose ressortait des stands en neuvième position avec quatre pneus neufs alors que la plupart de ses rivaux en ont pris seulement deux. Qu’importe, l’Australien est remonté jusqu’à la septième place après une très longue série de tours sous drapeau vert, comptant pas moins de deux arrêts sans neutralisations.

Une neutralisation qui est intervenue juste après le second arrêt sous drapeau vert et Ambrose a donc décidé de ne pas revenir une nouvelle fois aux stands. Une tactique qui lui a réussi puisqu’il a échappé à l’accident impliquant Martin Truex Jr., Regan Smith et Mark Martin alors que la Ford n°9 tentait de prendre la tête de l’épreuve.


Ambrose a ensuite mené un tour lors de l’avant dernière salve de ravitaillements sous drapeau vert et sa voiture lui permettait même de se battre pour la quatrième place face à Carl Edwards à un peu plus de 61 tours de l’arrivée.

Ambrose est ensuite redescendu à la septième place au 295ème puisque plusieurs pilotes tentaient à ce moment-là d’économiser du carburant en vue d’une arrivée à la consommation. Mais il a finalement réussi à dépasser Tony Stewart dans le dernier tour et à résister d’un cheveu face à David Ragan sous le drapeau à damier pour décrocher son second top-10 de l’année. Mais qu’on se le dise : Ambrose est bien parti pour être considéré comme l’un des favoris sur les épreuves disputées sur ovales de 1,5 mile.

Sed non accumsan id Praesent in suscipit sem,