Toyota est en dessous de tout cette année

Si l’on excepte 2007, sa première année en NASCAR Sprint Cup Series, lorsqu’elle n’avait pas d’écurie de pointe dans ses rangs, Toyota n’a que très rarement connu une course sans comme cela a été le cas le week-end dernier au Texas.

Lors des six premières courses de la saison 2011 Toyota a toujours placé deux pilotes dans le top-10 des courses de NASCAR Sprint Cup Series, à l’exception de Martinsville ou Kyle Busch était son seul représentant, en troisième position. Ce week-end aucun pilote n’a intégré le top-10. Pire encore aucun pilote n’a terminé dans le tour du vainqueur, un véritable camouflé pour Toyota.


La Joe Gibbs Racing n’y arrive pas cette année

Vainqueur des deux courses disputées sur le Texas Motor Speedway l’an dernier, Denny Hamlin était attendu pour cette première épreuve nocturne de la saison, mais voilà le pilote Gibbs a une nouvelle fois déçu, il est cependant le meilleur représentant Toyota en quinzième position.

De manière générale, la Joe Gibbs Racing est très loin de son niveau de l’an dernier. En fait seul Kyle Busch surnage avec une victoire à Bristol, quatre top-5, cinq top-10 et une deuxième place au classement général. Pour ses deux équipiers c’est le néant ou presque. Denny Hamlin a un seul top-10, c’était à Las Vegas.

Joey Logano n’a pas le moindre résultat significatif, juste une treizième place à Martinsville la semaine dernière pour meilleur résultat de la saison ! Tout comme ses deux autres équipiers, Logano compte un abandon cette année.

En regardant de plus près le classement général, Denny Hamlin est vingtième à cinquante-trois points de la dixième place, soit plus d’une course. Pour le vice-champion 2010 de la NASCAR Sprint Cup Series, l’heure n’est plus à remonter dans le top-10 pour décrocher une qualification directe pour les playoffs, mais à sécuriser une place dans le top-20 et gagner une voire deux courses, ce qui devrait être suffisant pour décrocher l’une des deux wild-cards.


Cependant, depuis la perte du titre de champion en toute fin de saison dernière, la bonne dynamique de Denny Hamlin s’est totalement brisée et cela s’en ressent sur ses résultats. Le pilote de la Toyota Camry n°11 n’arrive plus à faire la différence en fin de course et se contente très souvent de top-15 alors que l’an dernier il était capable d’accrocher un top-10, à minima.

Pour Joey Logano le constat est encore pire, vingt-huitième à soixante-neuf points de la dixième place et à trente de la vingtième ; l’objectif va être d’intégrer le top-20 et si par chance une victoire venait à arriver, la qualification avec l’une des wild-cards sera peut-être évoquée du bout des lèvres. Cependant, le jeune pilote de la Joe Gibbs Racing en est très loin et les objectifs fixés en début d’année paraissent inatteignable pour le moment.


La Red Bull Racing se dépatouille


Kasey Kahne/Brian Vickers, le duo de pilotes de la Red Bull Racing semblait alléchant, en tout cas sur le papier. Force est de constater qu’après sept courses il n’en est rien. Kasey Kahne a trois petits top-10 soit un de plus que son équipier. Kasey Kahne est le seul à avoir enregistré un abandon cette année, c’était à Martinsville sur accident.

Brian Vickers pointe à la vingt-sixième place du classement à soixante-quatre longueurs d’une qualification directe pour le Chase, il faut dire qu’avec deux top-10 et quatre résultats de vingt-septième ou pire, il ne faut pas s’attendre à briguer une place parmi les meilleurs. La constance dans les résultats n’a jamais été la qualité première de Brian Vickers et il semble bien que la pause forcée de neuf mois suite à son problème de santé n’a pas arrangé la situation. L’objectif ? Un top-20 au général et après advienne que pourra.

Statistique intéressante quand on analyse le début de saison de Brian Vickers, il est le seul pilote du top-30 avec Joey Logano à ne pas avoir mené de tour cette année.

Kasey Kahne est mieux loti que son équipier avec une seizième place au classement général et vingt-sept points de débours pour une qualification directe pour le Chase. Sachant qu’en 2012 il roulera à la Hendrick Motorsports, Kasey Kahne tentera-t-il le tout pour le tout cette année ? Ou bien s’il voit que sa saison ne sera pas couronnée par une qualification en playoffs laissera-t-il couler ? S’il ne le dira pas ouvertement, il y a fort à parier que la seconde solution soit la bonne. De plus quel serait l’intérêt pour la Red Bull Racing de donner du matériel de premier ordre à une pilote qui ira à l’adversaire l’année prochaine ?


La Michael Waltrip n’y est pas non plus

Petit retour au mois de janvier lors des essais de pré-saison sur le tout nouveau revêtement du Daytona International Speedway, les deux pilotes de la Michael Waltrip que sont David Reutimann et Martin Truex Jr., dominent les essais notamment dans le draft. Pour la première fois depuis l’arrivée de la Michael Waltrip en Cup, la qualification pour le Chase des deux pilotes est alors évoquée ouvertement.

Depuis le mois de janvier ? Plus rien. Enfin si une sixième place de Martin Truex Jr. à Las Vegas pour ce qui est à ce jour le seul top-10 d’un pilote de la Michael Waltrip Racing et deux abandons du double champion Nationwide lors des deux dernières épreuves disputées. Rien de bien reluisant donc et les espoirs placés en début de saison sur cette équipe semblent s’être envolés loin, très loin.

Martin Truex Jr. est le moins mal classé des deux pilotes en vingt-et-unième position à cinquante-trois points d’une qualification directe en playoffs. Depuis Martinsville il est clairement sur la pente descendante. L’ancien pensionnaire de la Dale Earnhardt Incorporated va devoir retrouver son niveau de 2007 s’il veut espérer participer une nouvelle fois aux playoffs. C’est d’ailleurs en 2007 qu’il avait décroché sa seule victoire en carrière, c’était à Dover, mais son début de saison ressemblait à autre chose que celui de cette année…

David Reutimann n’a jamais participé au Chase, mais il compte deux victoires une en 2009 à Charlotte, l’autre l’an dernier sur l’ovale de Joliet dans l’Illinois. Pour cette année la situation est on ne peut plus claire. Ligne de statistiques totalement vierge et une vingt-septième place au classement avec soixante-neuf points de retard sur la dixième place du classement général. Un gouffre donc après sept courses.

Reutimann ne semble pas en mesure de retrouver le niveau qu’a pu être le sien en début d’année 2009, voire en milieu de saison dernière, sans celui-ci il lui sera difficile d’espérer autre chose qu’un piteux top-20 au classement général final des pilotes.



Il faut réagir au plus vite

L’heure est grave chez Toyota et plus qu’un sursaut d’orgueil à Talladega c’est une réaction durable qui est attendu et ce de la part de l’ensemble des équipes, pas simplement de la Joe Gibbs Racing. La situation n’est pas catastrophique, mais elle est tout de même peu reluisante pour un constructeur qui est habitué à jouer les premiers rôles depuis 2008.

En 2008 justement, Toyota avait enlevé les deux courses de Talladega grâce à Kyle Busch et Tony Stewart. Ce même Kyle Busch c’était imposé à Darlington puis à Dover en mai. Les quatre prochaines pistes visitées par les pilotes de la NASCAR Sprint Cup Series ? Talladega, Richmond, Darlington et Dover. De quoi relever la tête et envisager la suite de la saison avec plus de sérénité pour Toyota ? Éléments de réponse dans le courant du mois de mai.

et, mattis facilisis vel, suscipit ut commodo