Honda Grand Prix of Alabama : chiffres et déclarations

Chiffres :
En ce début de saison, deux pilotes dominent les débats. Ô surprise il s’agit du champion et du vice-champion en titre ! En effet Will Power et Dario Franchitti sont les deux seuls pilotes a être montés sur le podium lors des deux premières courses.


Quatre pilotes ont terminé dans le top-5 à l’issue des deux dernières éditions du Grand Prix of Alabama : Scott Dixon et Dario Franchitti ainsi que Marco Andretti et Will Power.

Cinq pilotes ont terminé à chaque fois dans le top-10 depuis le début de l’année : Power, Franchitti, Tony Kanaan, Oriol Servia et Simona de Silvestro.

Huit écuries sont représentées dans le top-10 du championnat.

Dix, c’est le nombre de positions gagnées par Tony Kanaan lors du premier tour. Le Brésilien prouve ainsi qu’il est bien le meilleur dans l’exercice du départ/restarts ainsi que dans l’exercice du dépassement. Au total, le Brésilien a gagné 18 positions dans la course et devance Simon Pagenaud qui a progressé de 15 places, tandis que le rookie Charlie Kimball s’est illustré avec 10 rangs de mieux que lors du départ.

En signant la Pole Position, Will “Magic” Power accentue son total de départs dans le top-5 pour le porter à 15.

Enfin soulignons la domination du pilote Penske qui a tout simplement mené les 90 tours que comptait l’épreuve. Après deux courses, le vainqueur boucle en moyenne 92 tours en tête.

Déclarations :
Will Power :J’ai tellement d’énergie ! C’est l’une des courses les plus faciles que j’ai eu à faire sur le plan physique. Je me suis entraîné très dur pour la saison et Scott me poussait à la limite sur la fin. C’était très amusant et je suis très heureux pour l’équipe. Mener la course de bout en bout reposait sur un super départ et sur une régularité tout au long de la course. Ca consistait ensuite à retenir Scott jusqu’à la fin.

Scott Dixon :C’était un jour difficile pour nous. On a tout donné et on a sauvé un peu de carburant et j’ai donné tout ce que j’avais avec Will Power. J’essayais de mettre autant de pression que je pouvais lors du restart avec 20 tours à boucler mais il n’a pas lâché. Tout comptes faits c’était une bonne jour pour l’équipe et nous avons récolté des points. C4est ici que notre saison a démarré. Je sentais que durant les restarts, Will prenait ma ligne parce qu’il y avait de la gomme sur la gauche. Mais il avait choisi d’être sur la gauche au restart et je pense qu’il ne pouvait pas prendre le meilleur des deux solutions (…). Je pense que Will aurait dû être averti pour avoir pris ma ligne durant les restarts.

Dario Franchitti :Je faisais un bon usage des restarts côte-à-côte. Nous avons eu quelques bons affrontements lors des relances. C’est ce sur quoi nous devons jouer maintenant et nous devons trouver des moyens de gagner des positions (…). De septième à troisième, ce n’est pas mal pour l’équipe et nous nous en contentons.

Marco Andretti :C’est facile de gérer un rythme de course sage sur un circuit comme celui-ci et de se protéger d’un dépassement, mais nous nous sommes accrochés et avons essayé de gagner des positions sur les restarts. La clé est de se mettre en sécurité et d’éviter de se faire sortir. C’était en quelque sorte une tactique de filou, mais nous avons essayé d’en tirer profit aujourd’hui. Nous verrons ce que le reste de la saison nous apportera.

Simon Pagenaud :C’était bien amusant et une bonne course. Je veux remercier chaque personne de l’INDYCAR pour m’avoir si bien accueilli et rendu les choses si faciles ce week-end. Je suis très heureux de revenir avec une huitième position. Me battre avec Helio à la fin de la course est quelque chose que j’ai vraiment apprécié. Mais plus important, l’écurie Dreyer and Reinbold a fait un travail fantastique et m’a donné l’opportunité de démontrer ce dont je suis capable. Je souhaite à Bia (ndlr : le surnom d’Ana Beatriz) de se remettre très vite et de revenir très prochainement.

tristique diam commodo ultricies risus. felis dictum dolor. lectus ipsum