Essais libres 2 : au tour de Briscoe

Ryan Briscoe se rappelle au bon souvenir de tous ! Non le Team Penske n’est pas uniquement représenté par Will Power. Un autre Australien, candidat au titre en 2009 souhaite lui aussi se joindre à la fête en ce début de saison. Victime de deux accrochages lors des deux premières courses, Briscoe doit absolument retourner la situation ce week-end sans quoi ses espoirs de titre s’envoleront définitivement.

Et au vu de sa détermination à arracher le meilleur temps sur la fin de séance, on se dit que Briscoe pourrait bien venir chatouiller Power dans la lutte pour la victoire. Alors que Ryan Hunter-Reay détenait la première position à quelques minutes du drapeau à damier, les deux pilotes Penske sont repartis dans un assaut final. Avec des gommes dures toutes fraîches, Power puis Briscoe ont tour à tour repris le meilleur temps au pilote Andretti Autosport. Au final, c’est le pilote de la monoplace numéro #6 qui a pris le meilleur avec un chrono de 1.10.740 soit 148 millièmes de mieux que son coéquipier.

A la troisième position Hunter-Reay confirme sa bonne entame de week-end. Sous les assauts des deux pilotes Penske qui ont chaussés des pneus neufs sur la fin de la session, l’Américain au contraire a préféré conserver ses gommes pour les qualifications et la course. Au final il échoue à 258 millièmes et devance Scott Dixon qui est pour le moment le seul pilote Chip Ganassi Racing candidat au top-5.

Dans le top-10, la surprise est venue du Brésilien Vitor Meira qui a placé la monoplace d’A.J. Foyt Entreprises à la huitième position. Très satisfait du potentiel de sa voiture, Meira espère même faire un peu mieux lors des qualifications sur un circuit qui lui a réussi lors des deux dernières saisons.

A l’inverse, les visages sont fermés du côté des pilotes Ganassi. Hormis Dixon qui sauve les meubles, la deuxième séance n’aura pas récompensé les efforts de Dario Franchitti seulement 12ème, Graham Rahal19ème et Charlie Kimball 22ème.

Enfin signalons la sortie de piste de Paul Tracy au virage 5 après que le Canadien ait perdu le contrôle de sa monoplace sur un vibreur. Avec les roues avant décollées, le pilote Dragon Racing n’a pu inscrire sa voiture dans la courbe et est parti frapper le muret extérieur, écourtant ainsi sa séance alors qu’il n’avait effectué que deux tours.

alt : Les temps de cette séance d’essais.

leo sem, felis suscipit in Curabitur efficitur. adipiscing ante. venenatis, elit.