Nouvelle course noire pour la Red Bull Racing

Vainqueur en 2006 après une poussette sur son équipier d’alors Jimmie Johnson, Brian Vickers comptait sur cette épreuve pour se relancer cette saison, au lieu de ça la dérive s’accentue pour l’ancien pensionnaire de la Hendrick Motorsports.

Pour Kasey Kahne la situation n’est guère plus enviable. Onzième du classement au soir de l’épreuve disputée sur l’Auto Club Speedway, il a depuis plongé de sept places en quatre épreuves et voit ses chances de se qualifier directement pour le Chase s’amenuiser.

Bien que séparés de vingt-deux positions sur la grille de départ, les deux pilotes de la Red Bull Racing se sont rapidement retrouvés pour drafter ensemble, mais l’association n’a pas duré très longtemps. Au vingt-huitième tour Kurt Busch envoyait Landon Cassill dans Brian Vickers, propulsant la Toyota n°83 dans le muret extérieur.

De longues minutes de réparations ont été nécessaires, d’autant plus qu’il a fallu changer l’arbre de transmission, pour remettre la voiture de Vickers dans un état lui permettant de garder la vitesse minimale sur la piste. Reparti quarantième des stands, il grappillera deux positions, soit autant de points.

Cette nouvelle contre-performance le fait chuter de deux positions à la vingt-huitième place du classement général à déjà trente-six longueurs de la vingtième.


A quatre boucles de la mi-course, Kurt Busch remettait le couvert, cette fois-ci avec Brad Keselowski, son coéquipier. Cela avait pour effet collatéral d’éliminer la Red Bull restante, celle de Kasey Kahne. La voiture n°4 prenant feu, Kahne a été contraint de s’arrêter juste avant l’entrée des stands, pour ne pas risquer l’asphyxie.

Là aussi les mécaniciens de Kasey Kahne ont pu suffisamment réparer la voiture pour le renvoyer en piste, mais il ne pourra faire mieux que la trente-septième place. Kahne perd donc deux places au classement général et se retrouve à cinquante-et-une longueurs de la dixième place permettant une qualification directe pour les playoffs.

La saison 2011 de l’écurie Red Bull Racing était pleine de promesses elle tourne doucement au cauchemar. Gageons pour cette écurie qu’elle sera endiguer cette mauvaise passe avec la semaine sans course.

at leo quis, massa mi, libero id, libero. ut sem, mattis Lorem