Clint Bowyer continue à remonter la pente

Clint Bowyer aura mis un peu de temps à se lancer pour cette saison 2011 de NASCAR Sprint Cup Series, mais le pilote de la Richard Childress Racing semble avoir trouvé la bonne dynamique depuis Fontana. Alors qu’il n’avait signé aucun top-10 lors des quatre premières épreuves de l’année, le pilote de la Chevrolet n°33 vient d’en réaliser quatre consécutivement en fournissant par ailleurs des courses de très haut niveau. Jugez plutôt.

Lors de ces quatre épreuves (Fontana, Martinsville, Texas et Talladega), le champion Nationwide 2008 a toujours parcouru plus de 95% de ses tours dans le top-15 sur chaque épreuve, avec une position moyenne en piste toujours inférieure à 7,2 et un rating jamais en-dessous de 109.

Sur les deux dernières courses en date, il reste sur deux deuxièmes places. Au Texas il était le seul à espérer pouvoir faire plier Matt Kenseth et la Roush dans son ensemble alors qu’à Talladega il s’est seulement fait devancer par Jimmie Johnson malgré un très bon travail avec son coéquipier Kevin Harvick.

Au passage, la Chevrolet n°33 est remontée de la vingt-quatrième à la dixième place au classement général depuis le soir de Bristol. Il a également mené pas moins de 174 tours depuis l’agitation du drapeau vert à Fontana et seuls deux pilotes ont fait mieux que lui : Kyle Busch (305) et Matt Kenseth (177).

Si Bowyer peut être satisfait d’une telle remontée, il n’en gardera pas moins un goût amer de cette course de Talladega. Le pilote RCR fait désormais partie intégrante de l’histoire de la NASCAR suite aux deux millièmes de seconde d’écart entre les deux premiers à l’arrivée de la course. Seul problème : ce n’est pas lui qui a gagné.

“Ce n’est jamais très bon de savoir que vous faites partie de l’histoire de la NASCAR en ayant perdu. Tôt ou tard je voudrai écrire l’histoire à mon tour en gagnant. Ce mec a assez gagné.”

“La seule chose qui me met hors de moi aujourd’hui est que ces gars (NDLR : ceux de la Hendrick Motorsports) ont passé leur temps à l’arrière toute la journée. Et perdre d’un rien contre ces gens là… Nous avons été devant toute la course. Quand vous vous faites chiper la victoire par quelqu’un qui a campé à l’arrière, c’est un peu dur à avaler.

Dans deux semaines la NASCAR se rendra à Richmond, un ovale sur lequel Bowyer s’était imposé en 2008 suite à l’accrochage Kyle Busch / Dale Earnhardt Jr. en toute fin d’épreuve. Avec une position moyenne à l’arrivée de 9,8 sur ce circuit, Bowyer devrait y décrocher un bon résultat, et pourquoi pas sa première victoire de l’année ?

elementum porta. consequat. dolor. nunc ipsum Lorem neque.