Regan Smith crée la surprise à Darlington

Presque trois ans après avoir été privé de sa première victoire en NASCAR Sprint Cup par les officiels de la NASCAR, Regan Smith a finalement décroché son premier succès dans la série reine.

En restant en piste sur des pneumatiques en fin de vie, Smith a réussi à résister à Carl Edwards pour remporter samedi soir les Showtime Southern 500 sur le Darlington Raceway dans un final à suspense sous le régime du green-white-checkered.

Smith a finalement coupé la ligne avec 0.196 seconde d’avance sur le pilote de la Ford n°99.

Regan Smith, n’a pas caché sa surprise et dès la ligne d’arrivée, il a crié dans sa radio:
“C’est les Southern 500 !! On était pas supposé gagner ce genre de course !!!”

Brad Keselowski, lui aussi équipé de pneus déjà très usés a réussi à terminer troisième devant l’auteur de la pole position Kasey Kahne et Ryan Newman.

Cette victoire est une véritable rédemption pour Smith, qui avait été privé d’une victoire à Talladega en 2008 suite à une pénalité pour avoir dépasser Tony Stewart en dessous de la fameuse ligne jaune sur la trajectoire intérieure.

Samedi soir, après une dernière série de ravitaillements sous drapeau vert, Edwards, le leader du classement général, avait dépassé Kahne pour prendre la tête du peloton alors que les voitures entraient dans le virage n°1. Edwards était confortablement installé à la première place quand Jeff Burton a explosé son moteur et répandu de l’huile sur la piste à 10 tours du drapeau à damier provoquant la 10ème neutralisation de la course.

Smith, Keselowski et Stewart ont alors décidé de rester en pistes. Profitant du passage par les stands des autres leaders, ils ont récupéré les trois premières places du peloton. Lors du restart au 363ème tour, Edwards a rapidement repris les choses en main et s’est retrouvé deuxième. Mais la neutralisation de Burton n’était qu’un prélude à un nouvel accident très impressionnant impliquant Clint Bowyer, Kevin Harvick et Kyle Busch. Ce nouveau drapeau jaune a forcé les officiels à prolonger la course offrant ainsi aux spectateurs un duel serré entre Edwards et Smith.

Dans la deuxième partie de course, Kahne, Edwards et Harvick s’étaient échangés la tête du peloton pendant que Busch était forcé de passer par son stand. Après avoir mené 78 tours, le plus jeune des frères Busch a en effet rencontré un problème de vibration et a du faire un arrêt imprévu au 205ème tour. Une neutralisation suite au tête à queue de Jimmie Johnson dans la ligne droite avant a alors piégé Busch un tour des leader. Le pilote de la Toyota n°18 n’a pas réussi à revenir dans le tour avant le restart au tour 244 établissant ainsi un nouveau record en NASCAR.

Busch avait réussi à remonter jusqu’à la 12ème place avant que la NASCAR ne neutralise la course pour la neuvième fois de la soirée au 280ème tour à cause d’un débris sur la piste.

Au classement général, Carl Edwards possède désormais 23 points d’avance sur Jimmie Johnson.

A noter que Harvick a essayé de donner un coup de poing à Busch en sortant de sa voiture après que ce dernier l’ait percuté après le drapeau à damier.

Sed vel, non velit, leo id felis dolor. sed Lorem