Grosse frayeur pour Simona de Silvestro

Jeudi, Simona de Silvestro a donc été la première à inaugurer la visite dans les murs de l’Indianapolis Motor Speedway.

Victime d’un bris mécanique (probablement une suspension), la “Swiss Miss” en a été quitte pour un gros survirage qui l’a envoyée dans le mur puis en tonneau avant d’être une nouvelle fois en proie aux flammes (rappelez-vous son accident du Texas en 2010).


Parvenue à sortir par ses propres moyens de sa monoplace détruite, de Silvestro souffre principalement de brûlures aux mains. Pour l’instant, sa participation aux qualifications n’est pas assurée et la pilote HVM Racing devra recevoir l’accord des médecins du centre médical pour participer au Pole Day, ce samedi.

Aux blessures physiques et mentales, s’ajoutent les blessures de sa voiture. En effet l’équipe #78 devra travailler dur pour reconstruire de zéro une nouvelle monoplace. Si ce défi ne semble pas insurmontable, il pourrait venir perturber la bonne marche de de Silvestro. Keith Wiggins, le patron de HVM Racing, avoue que la nouvelle voiture ne sera pas aussi performante que sa devancière.

Oui nous pouvons construire une bonne voiture, mais elle ne sera probablement pas aussi performante que la précédente parce qu’elle avait été construite spécialement pour ici. Il y a beaucoup de spécificités pour fabriquer une voiture pour Indy, et nous n’en avions qu’une seule parce que c’est tout ce que nos ressources nous permettent. Donc la question est de savoir si la voiture sera aussi rapide ? C’est le défi.

L’année dernière, dans une voiture veille de six ans, la Suissesse était parvenue à remonter de la 22ème place sur la grille pour terminer à une honorable 14ème position, décrochant ainsi le trophée de la meilleure débutante à Indianapolis.

et, id ut velit, eget Sed suscipit eleifend Lorem quis mi,