Pole Day : faits et déclarations

David a battu Goliath ou plutôt les Goliaths ! En effet la petite structure Sam Schmidt Motorsports et son pilote vedette, Alex Tagliani ont fait tomber les grosses pointures du championnat que sont Penske et Ganassi.

Faits :
Pour Tagliani, cette Pole est la première de sa carrière à Indianapolis. Auparavant sa meilleure position de départ lors de l’Indy 500 était une cinquième position en 2010 avec FAZZT Race Team.

Le pilote Québécois est le premier Canadien à avoir décroché la Pole Position. Jusqu’à présent, le meilleur résultat en qualifications d’un pilote canadien était une troisième place, obtenue par Scott Goodyear en 1995.

Pour Tagliani, c’est sa sixième Pole en carrière. Il avait décroché sa dernière en 2003 à Montréal.


Du côté de l’écurie Sam Schmidt Motorsports, ce résultat est la deuxième Pole Position de leur histoire après celle obtenue à Richmond en 2001 grâce à Jaques Lazier.

Pour la première fois depuis 2005, la première ligne est composée de trois écuries différentes avec Sam Schmidt Motorsports (Alex Tagliani), Chip Ganassi Racing (Scott Dixon) et Newman/Haas Racing (Oriol Servia). En 2005 Andretti Autosport (Tony Kanaan), Team Penske (Sam Hornish Jr.) et Fernandez Racing (Scott Sharp) composaient la première ligne des 500 Miles d’Indianapolis.

A la deuxième position, Scott Dixon obtient son deuxième départ en première ligne pour la plus grande course au monde. Pour rappel, il avait signé la Pole en 2008.

Pour la quatrième année consécutive, une monoplace Chip Ganassi Racing s’élancera depuis la première ligne.

Sans volant l’année dernière, Oriol Servia continue de marquer de son empreinte son retour à temps complet. Le sympathique espagnol a qualifié sa monoplace numéro #2 à la troisième position ce qui représente son meilleur résultat en qualification sur ce circuit. Auparavant, sa meilleure qualification était une 25ème place, obtenue en 2008 et 2009 lors de ses deux seuls départs à Indy.

Pour son écurie Newman/Haas Racing, ce départ en première ligne sera le premier depuis le départ en deuxième position de Mario Andretti en 1993.

Annoncée comme favori, l’écurie Penske a déçu. Pour la première fois depuis 2004, aucun pilote ne s’est qualifié en première ligne. Leur meilleur représentant, Will Power s’élancera depuis la cinquième place tandis qu’Helio Castroneves a réalisé le 16ème chrono (son plus mauvais résultat depuis sa 13ème place en 2002) et que Ryan Briscoe devra décrocher sa qualification lors du Bump Day.

Townsend Bell a réussi le quatrième chrono, son meilleur résultat en qualifications. Son meilleur résultat lors du Pole Day était une 10ème place, décrochée en 2010.

Pour son retour en IndyCar, Buddy Rice n’a pas failli. Le pilote Panther Racing s’est qualifié septième, soit son meilleur résultat en qualifications depuis sa victoire à Indianapolis en 2004.

Enfin J.R. Hildebrand, grâce à son 12ème chrono est le meilleur rookie. Il égale la meilleure position sur la grille par un rookie depuis 2009 et la 12ème position de Raphael Matos.

Déclarations :
Takuma Sato :C’est une super sensation pour moi d’être ici et d’être déjà qualifié. L’année passée, on a eu un sale moment en qualification. C’est une journée géniale pour nous. J’ai apprécié le travail de l’équipe aujourd’hui.Ils ont fait un boulot terrible. On travaille de manière très proche avec les autres équipes KV Racing Technology. On a débriefé la nuit dernière après 21H pour être prêts aujourd’hui. Tony Kanaan a beaucoup aidé. Il a une tonne d’idées. Nous avons tous été très bons pour partager notre ressenti.

Alex Tagliani :C’était les pires conditions que nous ayons eu cette semaine, donc ce n’était pas facile. Il y avait un vent de 11 ou 12mph dans le virage 2 et avant les virages 3 et 4. La voiture nécessite beaucoup de changements, donc il est dur d’être régulier et probablement très difficile d’être à la limite (…). Je pense que tous les membres de l’écurie ont fait un boulot fantastique. Ma femme m’a appris à ne rien prendre pour acquis et je ne vais certainement pas commencer ce mois pour les 500 Miles d’Indianapolis. Je veux dire que nous venons d’assister à un tête-à-queue (ndlr : la sortie de Ho-Pin Tung) donc les conditions ne sont pas faciles. Donc être en sécurité dans les garages et un gros poids en moins de mes épaules.

Paul Tracy :Je pense que la chose la plus frustrante que nous avons pris la piste avec exactement les mêmes réglages que Davey (Hamilton) et il a fait un 225mph mais notre voiture ne voulait juste pas y aller. Nous ne connaissons pas la réponse à ça. Je pense pas personne dans la pitlane ne connaît la réponse. C’est juste le mythe de ce tracé. Nous sommes frustrés. Vous devez juste rendre la voiture efficace. C’est tout (…). Maintenant nous nous creusons la tête pour comprendre pourquoi deux voitures avec les mêmes réglages ne délivrent pas la même vitesse. J’imagine que c’est ça Indianapolis.

Bertrand Baguette :Nous espérions un petit 226mph, mais c’est comme ça. Mais nous avons eu ces 225mph. Ce n’est pas trop mal quand même. Je suis un peu déçu néanmoins. La voiture paraissait bonne, peut-être un peu trop facile. On avait besoin d’aller un peu plus loin. Je suis très excité d’être ici pour ma deuxième course (…). Notre équipe a fait un super travail et nous devrions avoir une bonne course.

Danica Patrick :Je pensais que nous avions une voiture rapide non seulement aujourd’hui mais sur tout le mois et pensais que nous allions atteindre 226mph aujourd’hui durant notre run de qualification. La voiture était rapide pour commencer le moi, j’étais contente. C’était la première fois que je me sentais aussi bien depuis un moment. J’étais à l’aide dans la voiture et elle était rapide sans effort et elle n’était vraiment pas lente jusqu’à ce matin. Tout ce à quoi je pense est quelque chose que nous avons manqué ou quelque chose qui s’est passé sur la piste, peut-être (…). On doit juste s’atteler à ça. Je pense que nous aurons besoin de prendre un peu plus de risque demain.

leo. elementum venenatis, tempus dolor Phasellus eget dolor.