Restarts en doubles files au coeur des débats à Indianapolis

Lors du Media Day organisé hier sur le circuit d’Indianapolis, le sujet de discussion numéro #1 était sans conteste les fameux restarts en doubles files. Et le moins que l’on puisse dire est que les pilotes sont unanimes. Ils n’en veulent pas ! Trop dangereux pour les pilotes comme pour les spectateurs et pas adaptés à la monoplace, voilà ce qui est ressorti lors des interviews.


Le plus virulent fut Alex Tagliani. Le Poleman des 95èmes Indy 500 a avoué que malgré plusieurs demandes exprimées à l’INDYCAR, il n’avait jamais obtenu de réponses cohérentes quant à l’introduction de cette procédure de restarts.
J’ai demandé plusieurs fois, et jamais personne n’a été capable de me donner une réponse (…) ! Je ne demande qu’une seule réponse positive. Je suis un gars intelligent, si on me donne les éléments alors je changerais d’avis (…). Même pour les diffuseurs ça n’a pas de sens. Lorsqu’un drapeau jaune dure pendant 15 minutes, les gens changent de chaîne !

Le Québécois s’est également exprimé vis-à-vis de la sécurité des pilotes mais aussi celle des spectateurs en tribunes.
Pour le moment c’est trop dangereux. Imaginez si les roues s’entrechoquent, vous allez faire un salto arrière comme Franchitti et vous finirez dans les grillages (ndlr : en 2007). J’ai prévenu que quelque chose de grave allait arriver. Et je ne veux absolument pas être le responsable des blessures que les débris pourraient infliger aux spectateurs. Et après, la série dira ‘Ah on aurait dû faire ceci ou cela’. Oui mais on les avait prévenu !

Nul besoin de préciser que lors du brefing des pilotes ce matin, le principal sujet de discussion était également les restarts en doubles-files. Brian Barnhardt, Président de la Compétition a donc annoncé aux pilotes les mesures suivantes pour garantir des redémarrages fluides.

  • Les pilotes ont proposé d’adopter un rythme lors du restart à mi-régime en deuxième (environ 115-120mph) lorsqu’ils atteindront la zone de restart.
  • La zone de restart débutera à environ 270 mètres de la ligne de départ/arrivée, ce qui devrait placer la vitesse des voitures à environ 150mph sur la ligne et à environ 180mph à l’entrée du virage 1. Les pilotes n’auront pas le droit de se doubler avant d’avoir franchi la ligne de départ/arrivée.
dolor. ut facilisis risus ipsum mattis