Romain Iannetta et Carole Perrin font le show à Aragon

En Championnat ELITE, Romain Iannetta était le « big guy » du week-end : il remporte le sprint ELITE et mène toute l’endurance ELITE … avant d’être pénalisé. La victoire revient finalement à Carole Perrin.

En Championnat OPEN, c’est Romain Fournillier le grand gagnant. Il a brillamment remporté le Sprint et l’endurance après que Jo Merzsei, le pilote venu de Macao, pâtisse de la pénalité infligée à son équipier ELITE Iannetta.

Sprint ELITE : Première pour Iannetta.
Parti sur la première ligne aux côtés du poleman Lucas Lasserre, Romain Iannetta le dépasse dès le 3ème tour pour s’envoler vers sa première victoire en RACECAR en 3 participations seulement. Derrière lui, Ander Vilarino, l’espagnol, prend une très belle seconde place devant le jeune Steven Palette et Romain Thiévin. Lasserre termine 5ème après un drive through suite à un accrochage avec Eric Hélary qui sera contraint d’abandonner. Vilarino réalise le meilleur tour en course et s’assure donc la pole position de l’endurance ELITE.

Endurance ELITE : Mademoiselle Carole Perrin, 1ère femme vainqueur en RACECAR
Le départ est mouvementé puisque le poleman Vilarino part en tête à queue dès le 1er virage. Il repart en fin de peloton pour terminer finalement en 12ème position. Devant, Thiévin puis Lasserre occupent la tête avant d’être dépassés par Iannetta qui file vers la victoire. Ce dernier ne peut en profiter car les Commissaires Sportifs lui infligent une pénalité pour l’accrochage du départ avec Vilarino. Carole Perrin hérite donc de la victoire finale, une grande 1ère pour une femme en RACECAR. Lucas Lasserre termine 2ème devant Thiévin, Lioen et Pernaut.

La saison 2011 s’annonce donc passionnante avec près de 10 pilotes qui peuvent jouer la victoire à chaque course. Lasserre occupe la tête du championnat ELITE devant Thiévin, Perrin, Iannetta et Palette. Malchanceux ce week end, Hélary chute à la 6ème place du classement mais à seulement 34 points du leader. En trophée Junior, Palette s’impose dans le Sprint et Perrin dans l’Endurance, elle prend au passage la tête de ce classement réservé au moins de 25 ans. Antoine Lioen est quant à lui le leader Trophée Challenger, réservé aux pilotes non prioritaires.

Sprint OPEN : Fourniller en patron
Vincent Gonneau, poleman, s’envole dès le départ avant d’être dépassé par Fournillier qui l’emporte devant Tanguy Ide, parti 8ème, Emmanuel Brigand, Jo Merszei et Vincent Gonneau.

Endurance OPEN : Fournillier sur tapis vert
Grâce à son équipier Iannetta, Merszei s’élance en tête après le changement de pilote. Il dispose d’une bonne avance sur ses poursuivants qu’il conservera jusqu’à l’arrivée pour remporter ce qui devait être une victoire historique pour Macao en série internationale FIA. Malheureusement la pénalité infligée à Iannetta en Endurance ELITE, se répercute aussi sur le temps final de Merszei qui termine finalement à la 5ème place. Fournillier déclaré vainqueur, en profite donc pour prendre la tête du championnat devant Brigand, Ide, Merszei et Dermont qui enregistre son 3ème top 10 et mène le Trophée Legend.

accumsan Aenean ipsum Phasellus elit. lectus facilisis Donec elit. dictum