2ème victoire en carrière pour Brad Keselowski

En jouant à fond la carte de la consommation, Brad Keselowski a réussi un beau coup de poker pour remporter dimanche les STP 400 sur le Kansas Speedway.

Pour décrocher sa première victoire de la saison en NASCAR Sprint Cup et la deuxième de sa carrière, le jeune pilote du Penske Racing a bouclé 57 tours sous drapeau vert sans ravitailler. Pour la deuxième semaine de suite, Dale Earnhardt Jr., l’ancien patron de Keselowski lorsqu’il roulait avec le JR Motorsports, est passé très près de la victoire, mais n’a pu faire mieux que deuxième.

Denny Hamlin, qui a lui aussi joué la consommation a finalement coupé la ligne en troisième place devant Jeff Gordon et le leader du championnat Carl Edwards.

Le coéquipier de Keselowski au Penske Racing, Kurt Busch, a été dominateur durant toute la course menant 152 des 267 tours de l’épreuve. Mais il a dû repasser par son stand pour un Splash’n’ Go en toute fin de course et a au final terminé neuvième.

Keselowski a mené les neuf derniers tours en route pour son deuxième succès en 66 courses et le premier du Penske Racing depuis la victoire de Kurt Busch l’année dernière lors des Coca-Cola 600. Pour mémoire Keselowski avait décroché sa première victoire en carrière en 2009 à Talladega lors de son cinquième départ en Sprint Cup.

Earnhardt semblait en mesure de prendre l’avantage sur Keselowski en fin de course, mais pour éviter de tomber à nouveau en panne d’essence dans les derniers tours, le pilote du Hendrick Motorsports a dû lever le pied et assurer sa deuxième place. Grâce à ce bon résultat, Earnhardt passe en troisième position du classement général à un point de Jimmie Johnson.

Le quintuple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup s’était élancé depuis la 31ème place sur la grille et après une course solide a terminé septième. Il est désormais à 40 points du leader du championnat Carl Edwards.

Depuis deux semaines, le Penske Racing semble avoir retrouvé la performance qui lui manquait depuis le début de la saison. Keselowski avait signé la pole position à Charlotte. Au Kansas, c’est Kurt Busch qui a très largement dominé l’épreuve après avoir signé la pole position, mais c’est finalement Keselowski qui s’est imposé.

commodo suscipit vulputate, ut massa Lorem