Joey Logano vise un premier top-10 à Pocono

Joey Logano va venir sur le Pocono Raceway pour la cinquième fois de sa carrière en NASCAR Sprint Cup Series. Malgré quelques belles performances, Logano n’a toujours pas accroché de top-10 sur cet ovale si atypique du calendrier. Un impair que le pilote de la Joe Gibbs Racing compte bien réparer dès ce week-end. S’il ne s’est jamais imposé en Sprint Cup il sait où se situe la Victory Lane pour s’être imposé en ARCA en 2009 après avoir mené 52 des quatre-vingts tours.

Complètement dépassé par les évènements cette année, Joey Logano doit impérativement se relancer au plus vite. Il est actuellement vingt-cinquième du classement général à quatre-vingt-deux points d’une qualification directe pour les playoffs. Remonter dans le top-20 serait déjà une bonne chose ce qui lui permettrait d’envisager de jouer la gagne sur certaines courses pour décrocher une qualification pour le Chase grâce à l’une des deux wild-cards.

S’il peut s’appuyer sur les conseils avisés de son coéquipier Denny Hamlin, spécialiste s’il en est de l’ovale de Pocono, Logano aura-t-il la capacité de remonter dès ce week-end et de mettre le problème familial qui l’affecte de côté ? En pareil circonstance Denny Hamlin avait réussi à gagner sur cette piste il y a quelques années de ça, reste à voir si Logano pourra en faire de même.

Logano aura à sa disposition le châssis n°309 pour cette épreuve de 200 tours. Ce sera la première fois que ce châssis sera utilisé. Le châssis de réserve sera le n°275 qui avait été utilisé à Martinsville au mois d’avril après que le principal ait été endommagé lors des essais. Logano s’était classé treizième de cette course.

Joey Logano : “Pocono est l’une de ces pistes où j’ai bien roulé et où j’ai mal roulé. J’aime cette piste intéressante car elle a trois virages très différents alors avoir un bon comportement de la voiture dans chacun des trois virages est un vrai challenge. Vous avez une très longue ligne droite devant les stands et la Long Pond stretch est également très longue. Il y de très belles courses et sur les restarts c’est fou car vous pouvez être à quatre ou cinq de front pour entrer dans le virage n°1.”


mi, consequat. tempus in Donec consectetur massa Nullam risus suscipit id