Franchitti et Power vainqueurs au Texas

Course 1 :
Dario Franchitti a tenu bon malgré un restart en toute fin de course pour s’imposer dans la première manche. Sur la ligne d’arrivée, l’Ecossais a devancé son coéquipier Scott Dixon pour un doublé de la Chip Ganassi Racing.


Franchitti s’est emparé de la tête dès le départ en doublant le Poleman Alex Tagliani et a contrôlé la majeure partie de la course. Le seul élément perturbateur pour Franchitti fut l’accrochage à 21 tours du but dans le virage 3 entre les rookies Wade Cunningham et Charlie Kimball qui a conduit les officiels à brandir le seul drapeau jaune de la course.

Franchitti et Dixon ont imprimé le rythme lors du restart suivi de près par Tagliani et Will Power, bien décidé à s’imposer pour la première fois de sa carrière sur ovale. Les quatre hommes se sont détachés du reste du peloton mais aucun ne parviendra à améliorer sa position. Au final, les quatre voitures ont franchi la ligne à deux dixièmes d’intervalle !

Course 2:
En profitant d’un tirage au sort heureux au cours duquel il a tiré la troisième position, Will Power a profité de sa bonne position de départ pour s’en aller décrocher (enfin) sa première victoire en carrière sur ovale lors d’une course qui n’aura connu aucune neutralisation.

Le pilote Penske a pris la tête au Poleman Tony Kanaan au 41ème tour après une longue bataille puis a dû contenir Scott Dixon qui comme lors de la première manche est revenu sur les talons du leader sans toutefois pouvoir lui ravir le commandement.

Sur la ligne d’arrivée, Power s’est imposé avec neuf dixièmes d’avance sur Dixon qui est magistralement remonté depuis sa 18ème position sur la grille. A la troisième position, Ryan Briscoe a lui aussi superbement piloté pour revenir sur le podium après un passage dans l’herbe en début d’épreuve pour éviter une voiture en perdition. Un exploit si l’on considère que sa remontée s’est faite sans drapeau jaune !

Vainqueur de la première course, Dario Franchitti a limité les dégâts en terminant septième après s’être élancé depuis la 28ème position. Le tirage au sort n’a pas été favorable au champion en titre et au final, l’Ecossais repart du Texas avec un déficit de 21 points face à Power. Franchitti a donc perdu six points au Texas et a donc bien fait de s’imposer dans la première manche.

Praesent felis ut velit, nunc luctus id tristique tempus Lorem commodo