La 2ème Twin 225s : ‘Une course merdique’ selon Franchitti

En apparence, la course promettait un spectacle presque jamais vu. Une trentaine de pilotes s’affrontant roues dans roues à plus de 210mph de moyenne lors de deux courses “sprint” dont la seconde nous promettait une hiérarchie bouleversée.

Si l’affiche paraissait alléchante, le constat d’après course est mitigé. Certes les courses nous ont proposé quelques affrontements de hauts vols, mais il reste dans la bouche des spectateurs comme un goût d’inachevé. Du côté des pilotes, certains se sont sentis floués à l’image de Dario Franchitti qui, vainqueur de la première manche, a dû partir 28ème de la seconde tandis que Will Power tirait la troisième position… Et comme si cela ne suffisait pas, cette deuxième manche comptait pour le championnat.

Mécontent de ce format, le champion en titre de l’IndyCar n’a pas hésité à mettre cartes sur table immédiatement après la course en pointant du doigt l’injustice d’un tel format.
Je m’en fou s’ils inversent le plateau entier parce que ce serait juste, mais c’était une manche merdique qui ne demandait aucun talent alors que nous courrons pour un championnat.

C’était le pire scénario pour moi parce que Will a tiré une bonne position et je me suis retrouvé coincé à la 28ème place. Ce n’est pas une course ‘All-Star” et j’espère que ça n’aura pas d’impact sérieux à la fin.

De son côté Power a abondé dans le sens de son rival pour le titre en avouant que cette procédure n’est pas juste quand il s’agit d’une course comptant pour le championnat.

Tous les regards se sont donc portés vers la série. Randy Bernard, fidèle à sa ligne de conduite, a pris note des remarques de ses pilotes et a promis de revoir le format à l’horizon 2012 avec Eddie Gossage, Président du Texas Motor Speedway.

C’était un peu brouillon et j’en assume les torts. En disant cela, je pense qu’il est important de s’assurer du maintien de la crédibilité du Championnat du Monde. Je ne suis pas convaincu que ce que nous avons fait samedi aille dans ce sens. Un tirage au sort va à l’inverse de cet esprit plus particulièrement si quelqu’un perd le titre pour cinq points à cause d’un tirage au sort. Nous voulons dans notre sport les meilleurs pilotes. Ce n’est pas en finissant 26ème mais en arrachant la première place.

Enfin un dernier élément a attiré l’attention de Randy Bernard, le temps (trop long) écoulé entre les deux courses et qui a certainement découragé bon nombre de téléspectateurs de rester devant leur écran.
Au final, nous avons connu une hausse de 12% (par rapport aux audiences 2010), mais ma plus grande inquiétude concerne les 70 minutes de temps mort entre les courses. On a eu 12% de plus, alors aurions-nous eu 30% de plus si nous n’avions pas eu 70 minutes de vide ?

La question est légitime mais comme à chaque fois, faisons confiance à Bernard pour se pencher sur le sujet et proposer des améliorations significatives dès 2012.

ante. luctus elementum nec Nullam sem, odio