Carl Edwards s’impose au Michigan

Quand Carl Edwards a vu son coéquipier de la Roush Fenway Racing, Ricky Stenhouse Jr. le dépasser à une vingtaine de tours du but il était inquiet, mais comme son chef déquipe Mike Beam l’avait prédit le champion 2007 de la série a rattrapé son coéquipier dans les dernières boucles de l’épreuve pour le passer au tour 117 sur les 125 qu’il y avait à parcourir.

Sous le drapeau à damier Carl Edwards remporte sa quatrième course de la saison et sa trente-troisième en carrière avec 1,669 seconde d’avance sur son coéquipier. Ce dernier reprend la tête du classement général pour deux points à Elliott Sadler qui n’a pu faire mieux que huitième.

Kyle Busch s’est finalement classé troisième devançant Paul Menard, Trevor Bayne, Joey Logano, Mark Martin, Elliott Sadler, Brad Keselowski et Jason Leffler pour les dix premiers.


Carl Edwards : “Ricky a très bien conduit. Ce gars est incroyable. Je ne pensais pas être capable de le battre, mais sa voiture était quelque peu sous-vireuse à la fin. Il a fait du bon boulot. Quand il m’a dépassé j’ai bien cru qu’il allait mettre les voiles. Je ne pensais pas pouvoir le rattraper. Sa voiture était aussi bien équilibrée que la mienne.”

Pour Ricky Stenhouse, dont la voiture a pris un bump après une quinzaine de tours sous drapeau vert la course a été très instructive et le jeune pilote de la Roush Fenway Racing a décidé qu’à l’avenir il devait mettre l’accent sur les essais.

Ricky Stenhouse Jr. : “Nous sommes où nous devons être. Cependant on doit être un peu meilleur. Je pense que Carl est un poil meilleur en essais ce qui lui permet de mettre sa voiture où elle doit être. Cela nous coûte du temps pendant la course de régler la voiture. C’est frustrant de terminer deuxième, mais avoir deux Ford aux deux premières places au Michigan est une bonne chose pour nous.”

Au tour 93 Edwards avait plus d’une seconde d’avance sur Stenhouse quand les officiels ont été contraints de sortir le drapeau jaune pour un tête à queue d’Aric Almirola dans le virage n°2. Dans les stands pour ravitailler à ce moment là, Mark Martin a hérité de la tête de l’épreuve lorsque les leaders ont ravitaillé à leur tour sous neutralisation.

Lors du restart au cent-unième tour Edwards a rapidement pris l’avantage sur Mark Martin et Kyle Busch a lui aussi passé Martin pour la deuxième place, mais n’était pas en mesure d’aller chercher Edwards. C’est alors Stenhouse qui a doublé Busch puis Edwards pour la tête au tour 104.

massa fringilla sit et, risus efficitur. Nullam neque. risus. tempus mattis